Formule 1

Vers un record de 22 courses pour le calendrier de la F1 en 2020

Liberty Media devrait communiquer sous peu

Recherche

Par Olivier Ferret

1er août 2019 - 16:01
Vers un record de 22 courses pour (...)

Selon plusieurs sources, Liberty Media devrait dévoiler un calendrier provisoire de la Formule 1 pour 2020 sous peu.

Dans ce calendrier, comme nous vous le rapportions il y a peu, un record de 22 courses est à prévoir.

En effet, en plus des Pays-Bas et du Vietnam, l’Espagne devrait garder sa course en 2020, en attendant un accord à plus long terme. Le gouvernement catalan a annoncé aujourd’hui la confirmation du versement de la subvention nécessaire à la course de l’an prochain.

Cela signifie que seule l’Allemagne serait privée de course l’an prochain, même s’il reste encore à confirmer de manière officielle le contrat de Barcelone, tout comme celui de Mexico et de Monza.

Les équipes doivent donner leur feu vert pour ces 22 courses mais une question se pose : peut-on faire autant de courses avec 3 moteurs seulement ?

Les motoristes poussent pour passer le quota à 4, comme la FIA le prévoit mais les petites équipes clientes ne souhaitent pas payer la facture de ce moteur supplémentaire.

"Pour nous, il faut trouver un moyen de rester à 3 moteurs avec juste une course en plus," confirme aujourd’hui Günther Steiner, le directeur de Haas F1, en Hongrie.

"Introduire un 4e moteur pour un Grand Prix en plus, cela n’a pas de sens pour nous, financièrement. Actuellement, c’est donc du négatif de notre côté. Aux motoristes de dire oui ou non. Et si on peut rester sur 3 moteurs, alors je suis ok pour 22 courses."

Reste aussi à savoir comment articuler 22 courses sachant que la saison commencera le 15 mars à Melbourne.

On sait déjà que le Vietnam aura lieu en avril, les Pays-Bas en mai. Pour que l’Espagne garde sa place en mai, avant Monaco, il faudrait que Zandvoort et Barcelone se tiennent à une semaine d’intervalle, avant Monaco.

Bakou serait aussi repoussé en juin, en association avec le Canada.

La FOM souhaite enfin qu’il n’y ait pas de Grands Prix juste avant ou après le Grand Prix de Grande-Bretagne, au cas où des formalités contraignantes post-Brexit (s’il a bien lieu...) ralentissent tout le grand cirque de la F1 dans ses déplacements en Europe.

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less