Formule 1

Vers un gel progressif des moteurs thermiques en F1 à partir de 2021

"Une transition en douceur vers le moteur de 2025"

Recherche

Par Olivier Ferret

9 octobre 2019 - 10:02
Vers un gel progressif des moteurs (...)

Pour réduire encore les coûts de la Formule 1 pour les motoristes et les équipes clientes, la FOM et la FIA ont proposé un gel des moteurs thermiques à partir de 2021.

Les unités de puissance de Honda, Mercedes, Ferrari et Renault ont bien convergé cette année et cela devrait être encore le cas l’an prochain, même si la Scuderia semble toutefois avoir une avance substantielle.

Ce qui serait gelé c’est bien la partie interne des moteurs, qui évolue peu et apporte peu de gains en performances, contrairement aux systèmes hybrides ou aux turbos, qui resteraient libres d’être développés.

"Ce serait meilleur pour la durabilité si nous pouvons juste développer les parties hybrides," reconnait Toto Wolff pour Mercedes.

"Pour l’instant, par exemple, le MGU-K produit 20% de la puissance totale. On pourrait imaginer porter ce chiffre à 50%, ce qui servirait à toute l’industrie automobile, qui se dirige vers une électrification de masse lors des 10 prochaines années."

Pour réduire les coûts, il y a déjà une mesure qui a été acceptée par tous, c’est réduire le temps de développement au banc moteur pour la partie thermique.

"Cela nous réduirait déjà nos coûts de 5%, c’est une bonne première étape mais il doit y en avoir d’autres. On peut donc geler la partie interne, après on pourrait geler d’autres pièces comme le turbo dans les années suivantes. Il faut une transition en douceur vers le moteur de 2025."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less