Formule 1

Vers la désignation d’un ‘numéro 1 mondial du sport automobile’ ?

La FIA réfléchit à un système similaire au tennis

Recherche

Par Alexandre C.

17 octobre 2021 - 18:04
Vers la désignation d’un ‘numéro 1 (...)

Comment déterminer les mérites des pilotes en sport auto à l’échelle mondiale ? Une victoire en IndyCar vaut-elle une victoire en F1, un titre en F2 vaut-il un titre en Formule E ? Comparer les disciplines pour déterminer quel pilote a le plus de mérite n’est jamais chose aisée.

Or la FIA travaille à un système qui harmoniserait les séries, à l’image de ce que fait le tennis ou le golf, pour distribuer les points en fonction des compétitions. Et ceux qui obtiendraient le plus de points seraient invités à un tournoi spécial, comme le Masters de tennis en fin d’année. On pourrait imaginer ainsi 100 points pour une victoire au Mans, 10 pour une victoire en F1, 5 pour une spéciale de rallye, 3 pour un meeting en F3 (barème pris au hasard)… et le pilote ayant le plus de points en fin d’année serait désigné numéro 1 mondial du sport automobile.

« Nous travaillons sur un système dans lequel nous pensons moins à lancer des compétitions supplémentaires qu’à essayer de créer un système qui harmoniserait la manière dont l’esport est pratiqué par les différents concurrents en matière de sport automobile » a confié Frédéric Bertrand, directeur de la Formule E au sein de la FIA, à The Race.

« Ce que nous aimerions, en tant que FIA, c’est lancer un système où tous les concurrents seraient classés dans un système de classement mondial que nous gérons, de sorte qu’à la fin de chaque année, quelqu’un soit le numéro un mondial du sport auto. »

« Nous travaillons vraiment à la création d’un système qui serait similaire à celui de l’ATP ou du golf avec le système de classement. Nous pourrions avoir quelques événements supplémentaires à la fin de l’année, où seuls les pilotes les mieux classés seront ceux qui participeront et marqueront des points. »

« Vous devrez participer à des événements qui sont organisés dans le monde entier avec un lien avec nous, et chaque fois que vous participez, vous gagnez des points qui contribueront à créer votre classement et à vous faire monter dans le système de classement. »

Si cette idée pose des problèmes de calendrier (le championnat de Formule E court sur deux années par exemple alors que la plupart des compétitions sont seulement annuelles), l’idée de la FIA et de Bertrand est bien sûr de mettre en valeurs d’autres disciplines que la F1.

« Il s’agirait d’une multidisciplinarité autour de tous les sports mécaniques. »

« Nous aimerions cumuler le rallye et la piste et être sûrs que tout le monde puisse être intégré dans le système. »

« C’est une chose dont nous avons discuté, j’en ai souvent discuté avec Tom Kristensen, le président de la Commission des pilotes de la FIA : pousser la multidisciplinarité et la polyvalence et de ne pas se concentrer uniquement sur une seule discipline, pour avoir des pilotes plus flexibles et adaptables. »

Cette polyvalence a été vue ces dernières années en F1, Nico Hülkenberg et Fernando Alonso ayant par exemple remporté les 24 Heures du Mans.

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less