Véloces et variées : les F1 2022 ’fascinent’ déjà Horner et Seidl

Les F1 les plus rapides de l’histoire contre toute attente ?

Recherche

Par Alexandre C.

23 février 2022 - 18:36
Véloces et variées : les F1 2022 (...)

Il y a encore une année, la FIA estimait que les F1 du nouveau règlement aérodynamique de 2022 seraient de plusieurs secondes plus lentes que celles de 2021.

Les estimations en soufflerie comme les données des premiers essais hivernaux à Barcelone montrent le contraire : les 1’20 sont déjà tombées alors que la pole était de 1’16 l’an dernier à Barcelone.

Et quand on sait que ces F1 2022 sont encore au tout début de leur cycle de développement, les secondes pourraient vite tomber.

C’est bien sûr un problème pour la FIA qui pourrait voir être remis en question ses calculs sur l’écoulement des flux d’air sur le plan d’aérodynamique.

Mais c’est aussi une surprise qui montre l’ingéniosité des 10 équipes, qui semblent avoir trouvé des solutions aussi différentes que performantes pour ce nouveau règlement.

« Il est déjà surprenant de constater à quel point ces voitures sont performantes » a confirmé par exemple Christian Horner pour Red Bull.

« Elles ne vont certainement pas manquer de performance dans les virages à grande vitesse. »

Christian Horner se dit aussi fasciné par les différences de design déjà vues entre les F1...

« C’était une matinée encourageante pour apprendre à connaître notre RB18. »

« Il est toujours intéressant de voir les voitures pour la première fois après ce qui est un changement de réglementation si important - et dans ce qui est une réglementation assez prescriptive, avoir une telle variété… c’est fascinant de voir comment les équipes interprètent ces règles. »

« Bien sûr, il y aura une convergence sur une période de temps, mais nous avons certainement des choix variés entre les équipes, et il va être assez fascinant de voir comment cela se passe. »

« Je suis sûr qu’ils seront tous très différents d’ici [la dernière course de la saison à] Abu Dhabi. »

Même son de cloche du côté de McLaren : Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, est interloqué par la vitesse des F1 comme par la différence de philosophies de conception, bien plus importante que ce à quoi on s’attendait.

« Comme l’a dit Christian, il est impressionnant de voir où se situent les premiers chronos. »

Finalement ce nouveau règlement aérodynamique de 2022 n’est pas si restrictif...

Ces différences inquiètent-elles McLaren, qui a imité Red Bull dans son choix de suspensions (à l’inverse des 8 autres) ?

« L’objectif principal est de nous concentrer sur nous-mêmes et de faire fonctionner notre voiture, mais, avec l’énorme changement de réglementation, il y a un énorme intérêt - surtout du côté de l’aérodynamique - pour tous les autres, pour voir ce qu’ils ont fait pour interpréter ces nouvelles réglementations et pour voir s’il y a de nouvelles idées que nous devrions adopter pour progresser. »

« Ce sont des moments passionnants pour tout le monde, pour vous [les médias] aussi, ce qui est formidable pour la Formule 1. Ce sera formidable de voir tout le monde progresser jusqu’à la première course à Bahreïn. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos