Formule 1

Vasseur prévoit un ‘bazar’ en qualifications sur le tracé extérieur à Bahreïn

S’agit-il d’une bonne opportunité pour Alfa Romeo ?

Recherche

Par Alexandre C.

25 novembre 2020 - 11:14
Vasseur prévoit un ‘bazar’ en qualificatio

Le regain de performance d’Alfa Romeo en qualifications, lors du dernier Grand Prix en Turquie (double Q3 sous la pluie) pourra-t-il être confirmé à Bahreïn, ce week-end ? Cela serait bien utile pour l’équipe afin de verrouiller sa 8e place au classement des constructeurs, car après tout Haas n’est qu’à 5 points.

Ce triple-header mettra une dernière fois les organismes à rude épreuve et c’est pourquoi Frédéric Vasseur tient d’abord à insister sur la fatigue mentale et physique…

« La dernière ligne droite de la saison est là : c’est un triple-header crucial et il y a encore tout en jeu. Bien sûr, après une année aussi intense, tout le monde commence à ressentir un peu de fatigue et, à l’approche de la saison prochaine, la tentation serait de se tourner déjà vers l’avenir et de perdre de vue l’objectif à atteindre, mais nous ne pouvons pas sous-estimer la tâche qui nous attend dans ces trois dernières courses. »

Frédéric Vasseur prévient ainsi que Alfa Romeo s’est préparée à des qualifications qui seront probablement chaotiques sur le tracé extérieur de Bahreïn, lors du deuxième Grand Prix.

« Nous avons montré en Turquie, avec les qualifications de Kimi et d’Antonio dans le top 10, que nous progressons, et notre deuxième partie de la saison, en marquant des points dans la moitié des épreuves auxquelles nous avons participé, nous donne confiance dans notre capacité à continuer à bien performer. Sakhir est un circuit qui favorise les bonnes courses et le nouveau tracé de la deuxième course est un grand saut dans le vide, pour toutes les équipes. Nous devons nous préparer à tout, y compris à une séance de qualification très désordonnée, un bazar, sur le très court tracé de la deuxième semaine, mais je suis convaincu que nous serons prêts à relever le défi. »

Kimi Räikkönen a fini sur le podium à Bahreïn y compris lors de ses années Lotus, mais il découvrira un tout nouveau circuit dans le désert malgré sa longue expérience : le tracé extérieur et ovale... Comment l’aborde-t-il ?

« Nous aurons un peu de tout dans les deux prochaines semaines : nous courons sur un circuit que nous connaissons tous si bien, Bahreïn, puis sur un tout nouveau tracé que nous n’avons jamais utilisé auparavant. Nous avons déjà couru sur un nouveau circuit plusieurs fois cette saison, donc je m’attends à ce que toutes les équipes aient une approche enrichie par l’expérience de ce défi. Et je ne pense pas que nous aurons de grandes surprises. Néanmoins, il sera intéressant de voir comment les courses se dérouleront sur un tracé assez inhabituel. Au final, nous nous adapterons très rapidement à la situation, quelle qu’elle soit, et nous essaierons de tirer le meilleur parti du week-end de course. »

Antonio Giovinazzi se dit enfin " excité " à l’idée de disputer les finales de la saison, surtout qu’il sait qu’il sera prolongé l’an prochain.

« Je pense que nous aurons l’occasion de bien performer. J’ai fait une bonne course à Bahreïn l’année dernière, en manquant de peu les points lors de ma deuxième course seulement, et je me sens généralement bien sur le circuit. Le tracé sur lequel nous allons courir la deuxième semaine est un peu plus un point d’interrogation : il est très rapide et le tour est très court, ce qui devrait rendre difficile la recherche d’un espace sans trafic pour les qualifications. Il sera intéressant de voir comment l’adhérence change entre les parties du circuit que nous utilisons la première semaine et les nouvelles parties de la deuxième semaine : il y aura beaucoup à apprendre mais ce sera intéressant. »

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less