Formule 1

Vasseur : Les progrès d’Alfa Romeo ne se voient pas au classement

L’équipe s’est grandement rapprochée de ses rivales

Recherche

Par Emmanuel Touzot

11 juin 2021 - 10:59
Vasseur : Les progrès d’Alfa Romeo ne (...)

Frédéric Vasseur juge que le classement d’Alfa Romeo et le nombre de points inscrits par l’équipe dont il est le directeur ne représentent pas les performances et le potentiel de son équipe. Jusqu’ici, l’équipe n’a inscrit que deux unités, et aurait pu avoir son total à quatre points sans la pénalité pour Kimi Räikkönen à Imola.

"Les classements ne sont pas représentatifs car je pense que nos performances sont bien plus positives que le nombre de points que nous avons inscrits" a déclaré Vasseur. "En tant qu’équipe, nous avons fait un grand pas en avant par rapport à la saison dernière, peut-être les plus gros progrès de toute la grille."

"Les données parlent d’elles-mêmes, en qualification, l’écart moyen avec la pole est réduit à moins d’un pourcent, et nous avons aussi fait de gros progrès en course. Sur un plateau si serré, c’est un grand pas en avant, et je pense que l’on n’exploite pas le plein potentiel de notre voiture."

"L’ensemble de la C41 fonctionne mieux que sa devancière et il serait injuste de pointer un seul élément auquel donner du crédit pour la progression que l’on a enregistrée. Le moteur représente un pas en avant, évidemment, mais nous avons amélioré chaque aspect de notre voiture et le résultat est visible en piste."

Le Français précise d’ailleurs que ces progrès se voient davantage en qualifications qu’en course : "Nous n’avions fait que huit apparitions en Q2 en 2020, en comptant les deux places en Q3 sous la pluie en Turquie."

"Après six courses, nous avons déjà franchi la Q1 huit fois sur 12, et nous avons fait une Q3 au mérite, sur le sec à Monaco. Le week-end dernier à Bakou, nous avions le meilleur rythme de samedi de la saison, même si les places sur la grille ne l’ont pas représenté."

Une malchance qui n’aide pas Alfa Romeo

Antonio Giovinazzi a en effet terminé sa séance qualificative dans le mur, et ce sont des erreurs dans ce genre et beaucoup de faits malchanceux qui font, selon Vasseur, qu’Alfa Romeo n’a inscrit que deux points depuis la manche d’ouverture à Bahreïn.

"Il y a eu des événements spécifiques où nous aurions pu faire mieux, il y a eu un problème à un arrêt avec Antonio à Bahreïn, où il roulait dans les points. Il y a eu l’accident de Kimi au Portugal. Et dans beaucoup de cas, c’était quelque chose hors de notre contrôle."

"La course d’Antonio en Espagne a été ruinée par le système des commissaires, qui l’a empêché de revenir sur le peloton, et nous avons perdu deux points avec Kimi à Imola après une pénalité controversée, dans une course où celle d’Antonio a été détruite par un tear-off qui s’est logé dans une de ses écopes de freins."

"Des problèmes comme cela mettent la pression sur le fait de devoir faire la séance parfaite à chaque fois, il n’y a pas de marge d’erreur quand les écarts sont si serrés. Nous devons travailler pour améliorer tout ce qui est sous notre contrôle, et on espère que ce qui dépend de la chance se règlera de lui-même."

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less