Formule 1

Vasseur et Alfa Romeo veulent profiter d’un GP peut-être ‘chaotique’ en Autriche

Une reprise agitée, un milieu de grille serré ?

Recherche

Par Alexandre C.

29 juin 2020 - 17:07
Vasseur et Alfa Romeo veulent (...)

Quel niveau de compétitivité affichera Alfa Romeo ce week-end, au Red Bull Ring ? L’équipe suisse pourra-t-elle devancer Haas et Williams, comme l’an dernier, voire ferrailler avec Racing Point, McLaren ou Renault ?

Kimi Räikkönen, dont Mika Salo a dit craindre une démotivation après le confinement, retrouvera les pistes de Styrie avec un certain plaisir, mêlé d’étrangeté et d’impatience.

« Ça va être un peu bizarre de reprendre la compétition dans ces conditions, mais je suis sûr qu’une fois dans la voiture, nous ne nous concentrerons pas sur les restrictions sanitaires, mais simplement sur le fait de faire le meilleur travail possible. La pause a été l’occasion de passer du temps avec ma famille, mais maintenant nous devons nous concentrer sur notre travail. Avec tant de courses en si peu de temps, nous devons tirer le meilleur parti de chaque épreuve et marquer des points chaque fois que nous en avons l’occasion. Il est difficile de savoir où chacun se situe, mais nous le saurons bientôt. »

Sous pression en fin de saison dernière, Antonio Giovinazzi a su sauver sa place en deuxième moitié de saison, et espère poursuivre sur la même lancée ce week-end.

« Nous retournons à l’action cette semaine et j’ai hâte d’être dans la voiture. Ces quelques mois ont été très sombres pour tout le monde, et avec ma famille et tant d’amis en Italie, j’ai été particulièrement touché. Retourner à la course automobile me semble être un pas de plus vers une sorte de normalité. Je suis curieux de voir comment tout le monde se comporte en Autriche et de voir ce qui se passe avec deux courses au même endroit ; c’est une première pour la Formule 1, nous devrons nous y adapter. »

« Quant à être rouillé après tant de mois d’absence, cela ne m’inquiète pas : Je n’ai pas couru pendant deux ans entre 2017 et 2019, donc, je vais essayer de transformer cela en avantage »

Enfin, Frédéric Vasseur, le directeur d’écurie, après une attente qu’il qualifie de « si longue » a lui aussi très hâte de reprendre la compétition. Mais dans quelles circonstances, et avec quel résultat ? Et comment aborder un deuxième Grand Prix consécutif sur le même circuit, en l’espace d’une semaine ?

« Bien sûr, la situation sera différente, compte tenu des restrictions que nous impose la pandémie : mais nous sommes confiants dans les mesures prises par la FIA et la Formule 1 pour nous protéger tous. La première course de la saison est souvent quelque chose de chaotique et c’est là que les opportunités se présentent : nous devrons être prêts à prendre toutes celles qui se présenteront. »

« Courir de nouveau ici dans une semaine sera une nouvelle expérience pour nous tous, mais nous nous attendons à ce que la bataille en milieu de grille soit si serrée, que cela rendra les deux courses vraiment ouvertes et imprévisibles. »

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less