Formule 1

Vasseur a largement restructuré Alfa Romeo cet hiver

Et l’équipe peut également compter sur un très bon duo de pilotes

Recherche

Par Emmanuel Touzot

31 mars 2019 - 14:38
Vasseur a largement restructuré Alfa (...)

Alfa Romeo Racing est une nouvelle équipe, même si elle repose sur les bases techniques de Sauber, et son directeur Fred Vasseur est heureux d’avoir recruté un pilote du calibre de Kimi Räikkönen pour les deux saisons à venir, qui se feront sous la bannière du constructeur italien.

"Comme vous le savez, même si c’était Sauber avant, c’est une nouvelle équipe avec Alfa Romeo et nous avons restructuré l’équipe durant les deux dernières années, nous avons de nombreux nouveaux employés et je pense que pouvoir compter sur Kimi est un plus en termes d’expérience" explique Vasseur à Barheïn.

"Les pilotes, c’est certain, représentent le pilier de la performance, pas seulement dans la voiture mais aussi en dehors, et Kimi fait partie du plan de développement de l’entreprise et de l’équipe."

Mais Vasseur ne mise pas tout sur Räikkönen et fait confiance à Antonio Giovinazzi : "Oui, il a fait une très bonne Q1 à Melbourne et je serai patient. Je me rappelle parfaitement de la conférence de presse à Bahreïn l’an dernier, où les journalistes me demandaient quand Charles [Leclerc] allait arrêter, car ils estimaient qu’il était nulle part, puis ils l’ont considéré ensuite comme un champion du monde. Il faut simplement rester calme et lui donner le temps de tout assimiler, et je suis confiant sur ses capacités à le faire."

L’équipe n’est toutefois pas transcendée après quelques semaines avec son nouveau nom, et Vasseur peine encore à définir un objectif précis pour le championnat par équipes : "Honnêtement, c’est difficile d’avoir une image précise après Melbourne. La seule chose que je pense, au niveau des équipes, est que l’on peut passer de la quatrième à la neuvième ou dixième position en une séance."

"C’est plus que serré, bien plus que ça ne l’était avant, plus que jamais. Ce sera une grosse bataille de développement et nous devons rester concentrés afin de pouvoir faire la même chose que nous avons réussi à faire l’année dernière, et l’on verra par la suite. Mais je ne veux pas donner quelque chose de si précis."

Les équipes B, c’est l’un des sujets de discussion à Bahreïn. Et Alfa Romeo joue le rôle d’équipe B pour Ferrari aux côtés de Haas, mais son directeur n’a pas de scrupules à cela. Vasseur s’en explique.

"Je ne veux pas parler pour les autres, mais il y a un règlement et nous jouons correctement notre carte dans le cadre de ce règlement. Je me fiche de ce que pensent les autres, mais il y a un règlement, nous faisons le maximum pour y coller au plus près et faire de notre mieux."

Alfa Romeo Racing

expand_less