Une vraie coupure hivernale est plus que ‘bienvenue’ pour la F1

Permane, Mekies et Shovlin heureux pour leurs mécanos

Recherche

Par Alexandre C.

2 novembre 2022 - 18:38
Une vraie coupure hivernale est (...)

En raison de la Coupe du monde de football se déroulant au Qatar en novembre, la saison F1 va se terminer plus tôt que de coutume – le dernier Grand Prix aura lieu le 20 novembre à Abu Dhabi, juste avant les essais post-saison pour Pirelli.

Avec un calendrier 2022 déjà très intense, et un calendrier 2023 qui s’annonce encore plus frénétique avec 24 Grands Prix, cette pause hivernale élargie est accueillie avec soulagement par les équipes.

« C’est très bienvenu » souffle ainsi Alan Permane chez Alpine.

« L’année dernière, c’était vraiment difficile, nous avons terminé la semaine avant Noël, je crois, je ne me souviens plus. C’est un championnat difficile. »

« Tout fonctionne bien chez nous, grâce à la façon dont nous nous sommes préparés, grâce aux méthodes de travail de nos mécaniciens. Ils sont certainement heureux de la situation. Deux courses de plus étendront encore le calendrier un peu l’année prochaine. Mais notre programme sera le suivant : nous reviendrons d’Abu Dhabi, nous passerons la semaine suivante à l’usine à régler les choses et nous aurons une semaine relativement facile là-bas, puis les gars disparaîtront pendant trois ou quatre semaines et feront une bonne pause. Donc oui, c’est bienvenu. »

Laurent Mekies, le directeur sportif de Ferrari, a également conscience qu’à Maranello comme ailleurs, l’impératif est de recharger les batteries.

« Vous avez raison. C’est une saison intense, c’est une longue saison. D’une certaine manière, c’est bien d’avoir cette saison après deux saisons COVID, aussi, pour l’équipe de course qui voyage, c’est beaucoup plus agréable de venir aux courses dans un scénario sans Covid, il y a beaucoup moins de stress aussi. Nous nous réjouissons donc de l’arrivée précoce de ces vacances. »

« Tout le monde a besoin de se ressourcer : les équipes, les pilotes et, comme l’a dit Alan, il faut se préparer pour deux autres courses l’année prochaine. Si vous regardez le calendrier 2023, c’est un calendrier très bien fait - si vous considérez que vous devez faire rentrer 24 courses. Donc si vous ajoutez cela à l’enthousiasme des fans et toute l’énergie autour des courses, c’est... nous allons tous nous reposer, nous recharger et revenir l’année prochaine. »

Andrew Shovlin, le responsable piste de Mercedes F1, est enfin presque satisfait : il pourra suivre la Coupe du monde de foot de plus près !

« Oui, ça marche bien aussi avec la Coupe du monde, n’est-ce pas ? L’année dernière a été particulièrement difficile avec une nouvelle voiture. Une saison s’est enchaînée directement avec la suivante et du côté de l’ingénierie, il n’y a pas eu beaucoup de pause. Vous ne pouvez pas faire ça année après année. »

« C’est donc une bonne occasion de prendre des vacances et quand vous regardez le calendrier et les pauses comprises dedans, vous voyez immédiatement une grande partie des vacances que les gens peuvent prendre, donc au moins maintenant il y a un peu de liberté pour les gens de décider exactement quand ils ont une pause. »

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos