Formule 1

Une seule séance d’essais libres, c’est suffisant pour Hamilton, Bottas et Verstappen

De quoi donner des idées à la F1

Recherche

Par Alexandre C.

10 octobre 2020 - 19:41
Une seule séance d’essais libres, (...)

Comme ce sera le cas à Imola, le Grand Prix de l’Eifel, au Nürburgring, se tient sur deux jours – à la différence près que ce n’était pas prévu. En effet, la météo exécrable a conduit à l’annulation pure et simple des deux séances d’essais libres du vendredi. Avec seulement une heure en EL3, et un circuit « nouveau » au calendrier, les équipes et les pilotes avaient fort à faire.

Mais finalement, peu d’erreurs ont été commises et les F1 ont su se montrer rapides malgré les conditions. Voilà, peut-être, de quoi faire réfléchir la FOM qui souhaite raccourcir les week-ends de course, pour mettre plus de Grands Prix au calendrier sur la longueur d’une année.

Valtteri Bottas est bien de cet avis : selon lui, il y a trop d’essais libres en F1 et supprimer le vendredi permettrait de rajouter de l’incertitude…

« Actuellement, dans un week-end normal, j’ai l’impression qu’il y a trop d’essais libres. Tout le monde trouve son chemin vers les bons réglages et les choses optimales en termes de pilotage et de configuration de la voiture. »

« Mais s’il y avait un peu moins d’essais libres, peut-être que certaines équipes pourraient y arriver, certains pilotes pourraient y arriver et d’autres pas. J’aimerais donc qu’il y ait un peu moins d’essais libres. Mais avec un peu d’essais libres, on serait légèrement plus rapides. »

Lewis Hamilton est du même avis que son coéquipier : il serait possible, et souhaitable, d’en finir avec les vendredis. Et même sans, les F1 seraient toujours rapides.

« C’est tellement difficile de dire un chiffre, mais sans doute que plus on a des essais libres, plus les détails sont précis. Surtout le vendredi, vous avez toute la nuit entre les séances pour regarder les choses et apprendre des choses sur la voiture et le pilote. Je pense donc qu’avec plus d’essais libres, nous aurions été un peu plus rapides. »

« Je ne pense pas que nous ayons besoin d’être là le vendredi, donc ça m’a plu [ce format]. »

Max Verstappen estime lui aussi que les F1 ne progressent de toute façon que de manière marginale entre le vendredi et le samedi...

« Surtout quand vous avez de petits problèmes ou autres, vous pouvez passer toute une nuit dessus. Vous pouvez aussi vous analyser tout cela avec le recul à l’usine, travailler dans le simulateur et tout ça. »

« Mais dans l’ensemble, comme l’a dit Valtteri, nous avons beaucoup d’essais libres, donc vous prenez aussi votre temps pour vous installer. Maintenant, quand vous savez que vous n’avez qu’une séance, vous êtes tout de suite dans le bain, je pense un peu plus que ce que vous feriez normalement lors d’une première séance d’essais libres ou autre. Donc ça s’équilibre un peu, mais il y a des petites choses qui peuvent toujours être améliorées. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less