Formule 1

‘Une séparation naturelle’ : Rossi justifie le départ de Taffin chez Renault F1

D’autres annonces à venir chez Renault ?

Recherche

Par Alexandre C.

27 août 2021 - 15:38
‘Une séparation naturelle’ : Rossi (...)

Alpine a poursuivi l’ajustement de son équipe de direction récemment, en annonçant le départ de Rémi Taffin à la tête de la direction technique du département moteur, à Viry. Laurent Rossi, le PDG d’Alpine, continue ainsi d’imprimer sa marque sur l’équipe française, après par exemple le remplacement de Cyril Abiteboul par Davide Brivio.

La question se pose, maintenant que le département moteur de Renault est sans directeur : par qui Rémi Taffin va-t-il être remplacé ? Et va-t-il même être remplacé directement ou bien Renault va-t-elle chambouler plus largement son organigramme ?

Interrogé à Spa, Laurent Rossi était assez évasif sur le sujet…

« Je ne répondrai pas directement à la question du remplacement car il s’agit essentiellement de questions d’organisation, et les responsabilités ont toutes été attribuées. Il n’y a pas de trou dans le filet. »

La dernière réorganisation a aussi souligné le rôle de direction désormais exercé par Marcin Budkowski, directeur exécutif, à l’usine d’Enstone. Rossi se concentre plus lui sur Viry.

Mais Rossi est-il le seul maître à bord à Viry ? Là encore, le PDG n’a pas voulu donner de noms...

« A Viry quatre directeurs en rapportent à moi directement, je ne vous dirai pas les noms mais c’est à peu près tout. »

Parlons plutôt du passé alors : pourquoi Rossi a-t-il décidé de se séparer de Taffin ? Parce que le choix de sacrifier 2021 pour tout miser sur l’unité de puissance 2022 (en adoptant le concept de Mercedes ?) n’était pas probant ? Ou bien Taffin faisait-il trop penser à l’ère Ghosn, désormais refermée ?

« Ce que nous avons fait, c’est que nous sommes convenus avec Rémi que nous avions atteint une bifurcation naturelle dans notre histoire. »

« Nous allons dans une nouvelle direction, nous emmenons l’équipe dans une nouvelle direction. Il était donc naturel de se séparer maintenant, plutôt qu’au milieu d’une nouvelle aventure. »

« Cela ne change rien à ce qui est prévu en termes de moteur l’année prochaine. Le plan a été établi avant le début de l’année et nous le suivons. »

Rossi conclut en précisant que l’équipe française n’a peut-être pas fini de voir son senior-management évoluer...

« Nous avons révisé les budgets maintenant que nous sommes Alpine. Mais au bout du compte, les choix qui ont été faits sont plus ou moins les mêmes. Le moteur va être gelé [pour trois ans à partir de 2022] donc c’est maintenant le moment de passer à l’étape suivante. C’est donc ce que nous avons décidé de faire en plein accord. »

« Les organisations évoluent toujours, j’ai fait ma propre évaluation au cours des six derniers mois sur ce qui pourrait être amélioré. Je vais continuer, donc je vais certainement mettre quelques nouvelles touches ici et là, sous la forme de nouvelles embauches ou de changements dans la structure. Il s’agit encore d’un travail en cours et nous n’en sommes qu’au début de ce nouveau voyage. »

« Mais je veux m’assurer qu’au cours de cette année que j’ai qualifiée d’année préparatoire pour beaucoup de choses, y compris l’organisation, je puisse avoir une vue d’ensemble de ce qui se passe et de ce qui peut être amélioré, et que j’aborde autant de points que possible. Donc, il pourrait encore y avoir des changements. »

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less