Formule 1

Une saison de F1 recentrée sur l’Europe ? L’idée germe…

Le Red Bull Ring serait très confiant pour la tenue de son GP, sans report

Recherche

Par A. Combralier

11 avril 2020 - 16:33
Une saison de F1 recentrée sur (...)

Malgré la gravité de la pandémie, la F1 souhaite toujours officiellement organiser 15 à 19 courses cette saison, en enchaînant les week-ends de Grands Prix si nécessaire, et en réduisant leur format. Mais si le cirque de la F1 doit se rendre d’un bout à l’autre de la planète de semaine en semaine, l’équation deviendra vite impossible.

C’est pourquoi Olav Mol, qui commente la F1 aux Pays-Bas, a envoyé de sa propre initiative un mail à la FOM, avec une idée d’organisation d’un calendrier alternatif… qui ferait la part belle aux courses européennes, comme au bon vieux temps…

« Faire 15 courses est certainement possible. On espère toujours secrètement avoir 15 courses, mais étant donné la crise actuelle et la suspension de la vente des billets, c’est au minimum ambitieux. »

« Cela met également la pression sur l’agenda et les équipes pour pouvoir tout organiser sur le plan logistique. »

« Je suis largement d’accord avec Martin Brundle - je pense que nous devrions commencer à Silverstone. La plupart des équipes sont déjà sur place, ce qui limite les déplacements. »

« Ensuite, il faut penser de la même manière au reste du calendrier sur le plan logistique. Vous pourriez alors aller aux Pays-Bas, et finir avec la Belgique, la France, l’Espagne, l’Italie, la Hongrie et l’Autriche. Le règlement stipule que vous devez avoir au moins huit courses pour un championnat. »

« De cette façon, vous allongez le calendrier autant que possible sans avoir à voyager partout dans le monde à un stade précoce. »

Bien évidemment, les promoteurs des courses extra-européennes, qui paient souvent très cher pour un Grand Prix (Bahreïn, Abu Dhabi…) ne vont pas crier de joie à cette proposition.

Ernst Hausleitner, qui commente lui la F1 pour l’Autriche pour ORF, partage-t-il l’optimisme de son homologue batave ? Ne pense-t-il qu’il est incongru pour la F1 de parler encore d’un calendrier à 18 voire 19 Grands Prix ?

« Que peuvent-il dire d’autre ? » se demande Ernst Hausleitner à propos de Chase Carey et Ross Brawn.

L’Autrichien estime que son pays a « très bien réagi à la crise » de son côté, si bien qu’il est optimiste pour la tenue du Grand Prix à Spielberg, au Red Bull Ring.

Une source provenant du circuit du Red Bull Ring a elle-même confirmé que « la situation actuelle n’affectait pas le Grand Prix d’Autriche » et que la course (prévue le 5 juillet) « se tiendra comme prévu. »

Toutefois ce serait oublier que l’organisation du Grand Prix ne dépend pas que de la situation sanitaire en Autriche, mais aussi de celle de tous les pays où les équipes sont basées…

Ernst Hausleitner ne semble enfin pas outre-mesure concerné par la gravité de cette situation. Il estime même que « l’attention des gens continuera à décroître » pour cette pandémie, déplorant les « reportages monothématiques ayant inondé les médias. »

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less