Formule 1

Une réunion critique pour la F1 pour éviter de perdre ’jusqu’à 4 équipes’ selon McLaren

Zak Brown est très inquiet pour la Formule 1 à court terme

Recherche

Par Olivier Ferret

6 avril 2020 - 08:37
Une réunion critique pour la F1 pour (...)

Ce lundi, les équipes de Formule 1 se réunissent à nouveau en visio-conférence avec la FIA et la FOM pour faire le point sur la situation de la pandémie de Covid-19 mais aussi sur les mesures supplémentaires à prendre pour réduire les coûts du sport.

La passe est en effet très difficile pour les équipes les plus fragiles sur le plan financier et un plafond budgétaire réduit à 150 voire 100 millions de dollars au lieu de 175 est un des sujets très chauds qui sera débattu.

"Cette situation avec le Covid-19 est potentiellement dévastatrice pour les équipes et si cela touche beaucoup d’équipes, plus que deux en fait, c’est une très grande menace pour la Formule 1 dans son ensemble," affirme Zak Brown.

"Si nous ne gérons pas cela correctement, nous pourrions perdre deux équipes au moins. Oui, j’en suis certain," ajoute le patron de McLaren.

"En fait, je peux voir quatre équipes disparaître si nous ne gérons pas cela de la bonne façon. Et quand on sait combien de temps il faut pour mettre une équipe de F1 en place, encore plus dans cette situation économique et sanitaire, je ne pense pas que le timing pourrait être pire pour perdre des gens en route. La F1 est selon moi dans une situation très fragile en ce moment."

Geler les voitures et de nombreuses pièces pour 2021 est déjà un bon pas en avant, tout comme le report à 2022 (au mieux) des règles techniques. Mais un plafond budgétaire plus bas serait vraiment le bienvenu.

"Tout le monde a accepté de descendre à 150 millions déjà (au lieu de 175)," révèle déjà Brown. "Et la plus grande majorité, y compris un top team, souhaite aller bien en dessous."

Mercedes serait l’équipe prête à descendre à 100 millions alors que Ferrari et Red Bull résistent car cela nécessiterait de se séparer de beaucoup trop d’employés d’un coup. Mercedes a des portes de sortie pour ses ingénieurs (dans son propre groupe) que n’ont pas ses deux concurrents.

Brown pense qu’un compromis peut être trouvé à 125 millions de dollars mais sa vision est différente de celle de Christian Horner, qui affirmait que beaucoup d’équipes n’arrivent de toute façon pas à ce budget global (y compris les pilotes, le marketing et les plus hauts salaires). Et qu’il était plus intelligent de réduire les coûts opérationnels comme ceux de conception.

Le patron de McLaren estime qu’une limite basse est nécessaire pour introduire de l’équité.

"En foot, on sait que les gros clubs ont d’énormes budgets mais ils peuvent être battus de temps en temps. En F1, ça n’arrive jamais. Les équipes ne veulent pas être là pour faire le nombre. On pourrait croire que ces top teams ne veulent pas qu’on puisse les battre. Selon moi, le sport doit être un terrain de jeu équitable, ou le plus équitable possible."

"Et réduire le budget de 175 à 150 millions, c’est le réduire de 14%. Alors qu’on parle de sociétés qui doivent réduire leurs coûts de 50% dans la situation actuelle. Pas 14%."

Pour plus d’équité, il faudrait aussi que les nouvelles F1 soient là le plus tôt possible. Alors sera-ce en 2022 ou en 2023 comme le souhaite Red Bull ?

"Cela va être tendu lors de la réunion à ce sujet. Ce n’est pas du 50-50, il y a une division. Huit équipes contre 2 je crois. On peut survivre avec 8 équipes, pas avec 2..."

McLaren

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less