Formule 1

Une Q2 puis un crash : Schumacher voit malgré tout ‘la lumière au bout du tunnel’ chez Haas F1

Mazepin à seulement 2 dixièmes de Kimi Räikkönen

Recherche

Par Alexandre C.

19 juin 2021 - 17:18
Une Q2 puis un crash : Schumacher (...)

Mick Schumacher a connu une qualification aigre-douce ce samedi au Paul Ricard : d’un côté le pilote Haas est parvenu à entrer en Q2 pour la première fois de l’année avec une 14e chrono en Q1. Mais de l’autre… il n’a pas pu rouler en Q2 à cause d’un crash au virage 7 en fin de première séance !

Le bilan reste-t-il positif pour le rookie ? Comment expliquer son erreur ? Va-t-il reculer de 5 places demain ?

« J’ai poussé trop fort dans le virage et ça a fait sortir l’arrière. La voiture est très affectée par le vent - je ne sais pas si cela aurait déclenché un survirage supplémentaire. Néanmoins, nous avons réussi à participer à notre première séance de Q2 de l’année, donc les choses s’améliorent et j’espère que nous pourrons avoir plus de ces journées à l’avenir. Il y a des dégâts sur la voiture, nous ne savons pas encore à quel point. Si tout est ok, nous allons commencer à partir de là et évidemment sur le papier, c’est ce qui compte pour moi. Si quelque chose arrive, j’ai 53 tours à rattraper. »

« Je suis optimiste et je pense que nous voyons la lumière au bout du tunnel. L’équipe est plus motivée chaque jour, je suis plus motivé chaque jour et ces résultats prouvent que notre travail acharné porte ses fruits. »

Nikita Mazepin a lui signé le 18e chrono, le moins bien classé de ceux ayant fait un temps, à seulement 2 dixièmes cependant de Kimi Räikkönen.

« Je n’étais pas entièrement satisfait de la voiture. Nous avons des essais libres qui vous donnent le temps de vous mettre dans le bain et d’établir votre temps, mais la Q1 peut parfois être très différente. Malheureusement, je n’ai pas fait mon temps au moment où il fallait le faire et aussi vite qu’il le fallait. Si vous avez deux drapeaux rouges dans une séance et qu’elle est si courte, c’est ce qui arrive. Si vous regardez les statistiques, des choses comme ça n’arrivent pas souvent, mais évidemment quand ça arrive, le sommeil du samedi soir est un peu interrompu, dirons-nous. C’est juste une de ces choses. La course est si longue que l’on finit là où l’on a de la vitesse, alors on verra bien. »

Günther Steiner, le directeur d’écurie, était très satisfait jusqu’au moment du crash de Mick Schumacher...

« Cela aurait été une bonne journée si nous n’avions pas eu un accident lors du dernier run de Mick. Nous sommes toujours en train d’étudier la boîte de vitesse et si nous devons la changer ou non. Pour l’instant, il semble que ce ne soit pas le cas, alors espérons que ça reste comme ça car ce serait la première fois cette année que nous entrerions en Q2. Sinon, rien d’important à signaler. Espérons que nous pourrons repartir de là où nous sommes maintenant. »

La grille de départ du GP de France 2021 :

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less