Formule 1

Une partie de l’Italie placée en quarantaine, Ferrari bloquée ?

Le Coronavirus pousse à des mesures radicales

Recherche

Par Emmanuel Touzot

8 mars 2020 - 08:01
Une partie de l’Italie placée en (...)

Le gouvernement italien s’apprête à placer plusieurs régions en quarantaine totale, notamment la Lombardie, où se situe Milan. Toute la région va être fermée et mise à l’arrêt après l’augmentation des cas de COVID-19 et de décès liés au coronavirus.

D’autres provinces vont être également affectées par ce décret, qui devrait être mis en application dès aujourd’hui, et durer jusqu’à fin avril pour contrer la maladie, qui a fait plus de 230 morts de l’autre côté des Alpes et touché près de 6000 personnes, avec plus de 1200 nouveaux cas répertoriés ce samedi.

Ce sont environ 10 millions de personnes qui vont être mises en quarantaine en Lombardie, et d’autres régions vont être touchées, avec un total de 11 provinces concernées dont Venise, Parme et Modène, soit un total de plus de 15 millions concernées par ce couvre-feu d’une ampleur rarement vue.

Jusqu’ici, environ 50 000 personnes étaient en quarantaine dans le pays, et ces nouvelles mesures vont être drastiques, avec la fermeture des boîtes de nuit, des salles de sport, des piscines, des musées et des stations de ski.

Les restaurants et cafés ne fermeront pas mais devront laisser un mètre entre chaque table, réduisant leur capacité. Les gens sont invités à rester au maximum chez eux, et ceux brisant la quarantaine stricte feront face à trois mois de prison.

Les compétitions sportives se joueront à huis clos, et la ligue de football pourrait tout bonnement arrêter toutes ses activités.

Cette quarantaine représente des mesures similaires à celles mises en place en Chine, et conseillées à l’Italie par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). En Chine, elles font leur effet puisque les nouveaux cas sont en nette baisse.

Seuls les cas de force majeure pourront permettre une brèche de cette quarantaine, et il faudra voir si le déplacement des employés de Ferrari encore à Maranello pourra se faire ou non, puisque l’usine de la Scuderia est dans la province de Modène.

Si Ferrari se voyait incapable d’aller en Australie et de se déplacer jusqu’à fin avril, les Grands Prix d’Australie et de Bahreïn pourraient être annulés, Liberty Media ayant assuré qu’aucune course ne se courrait sans la totalité des teams.

Il faut s’attendre à une évolution rapide de la situation, car si Ferrari est autorisée à déplacer ses employés n’étant pas encore en Australie, ils le feront certainement dans les heures qui viennent.

La région dont fait partie AlphaTauri n’est pas concernée par ces mesures, mais celles-ci pourraient aussi avoir un impact sur Haas et Alfa Romeo, qui emploient du personnel de Ferrari.

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less