Formule 1

Une nouvelle roue mal serrée coûte une belle opportunité à Haas F1 et Magnussen

Un problème qui réveille les souvenirs de Melbourne…

Recherche

Par Alexandre C.

15 novembre 2020 - 14:09
Une nouvelle roue mal serrée coûte (...)

Aucune Haas n’a vu l’arrivée ce dimanche en Turquie, au cours d’un Grand Prix animé qui aurait pu donner à l’équipe une belle occasion pour marquer des points.

Kevin Magnussen était d’ailleurs installé en 10e position en première partie de course… mais un arrêt manqué a réveillé les souvenirs de Melbourne pour Haas. Avec une roue mal serrée, le Danois a ainsi dû abandonner.

« La course se déroulait bien. Les pneus étaient vraiment usés jusqu’à la carcasse, et ce point atteint, nous étions vraiment forts. Je pense que nous avons perdu des points aujourd’hui. J’imagine qu’un pneu ne s’est pas bien serré au moment de l’arrêt. J’ai dû arrêter la voiture. J’ai perdu deux tours et c’était fini. Nous avions une très bonne vitesse dans la voiture, alors une fois de plus, c’est très triste que nous ayons manqué une occasion de marquer des points. »

Quant à Romain Grosjean, englué dans le peloton et piégé à plusieurs reprises par la piste très glissante, il aura vécu un Grand Prix compliqué - sans en voir l’arrivée non plus. Sa course s’est d’ailleurs terminée au moment où la Williams de Nicholas Latifi, elle aussi en perdition, lui est rentrée dedans.

« C’était une course délicate comme on le soupçonnait - c’était très glissant. Nous avons lutté tout le week-end pour générer la température des pneus. Je ne me sentais pas très à l’aise dans la voiture, ou du moins je ne pouvais pas vraiment pousser comme je le voulais. Il y a eu des moments où ça s’améliorait, d’autres non. Puis Nicholas (Latifi) m’a percuté, ce qui a lourdement endommagé mon fond plat. Nous avons abandonné peu de temps après. Nous avons lutté dans ces conditions dès le début, la course allait toujours être difficile. Si les conditions étaient mixtes, nous aurions peut-être pu faire quelque chose, mais dans une course purement humide, c’était plus dur. »

Günther Steiner semblait agacé après cette nouvelle erreur de son pit-crew ce dimanche...

« La course allait dans la bonne direction, du moins pour Kevin (Magnussen). Nous étions solides dans le top 10, nous avions l’air assez stables, et puis nous avons encore eu un mauvais arrêt au stand. Cela nous a fait sortir des points. A partir de là, nous n’avons pas pu faire grand-chose. C’était une course très intéressante et passionnante, mais nous n’avons pas participé au combat pour marquer des points. Il n’y a personne d’autre à blâmer que nous. Nous devons régler ce problème à l’avenir. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less