Une nouvelle ère pour Alfa Romeo F1 après 5 saisons de souffrance ?

Monchaux révèle que l’équipe souffrait toujours du règlement 2017

Recherche

Par Alexandre C.

19 mars 2022 - 12:27
Une nouvelle ère pour Alfa Romeo F1 (...)

L’Alfa Romeo semble plutôt bien née : en témoigne le 6e temps de Valtteri Bottas en EL2 hier. L’équipe suisse, notamment grâce à la nouvelle unité de puissance Ferrari, mais pas seulement, paraît avoir fait un bon pas en avant.

Pour le directeur technique de l’équipe Jan Monchaux, qui s’exprimait pour The Race, voir de tels progrès de la part d’Alfa Romeo n’est guère étonnant : car en réalité, l’équipe a beaucoup souffert du changement de réglementation en 2017, et en a payé le prix sur les années suivantes.

Le nouveau règlement aérodynamique de 2022, qui remet les choses à plat, est donc une bénédiction…

« Les gens ont la mémoire très courte, mais en 2017, l’équipe était une entreprise différente avec beaucoup moins de personnes, beaucoup moins d’argent, avec un moteur [Ferrari] d’un an et ils ont fait ce qu’ils pouvaient avec les moyens qu’ils avaient... »

« Mais la voiture était à quatre-cinq secondes des meilleurs. Et si vous regardez ces dernières années, nous avons généralement progressé plus que la plupart des équipes parce que nous partions de plus loin. »

« Donc, je voudrais juste ne pas avoir à partir aussi loin. Et il semble que l’objectif du milieu de grille soit atteint. Je ne pense pas que nous serons cinq secondes derrière. »

L’Alfa Romeo est peut-être rapide, mais elle n’est pas si fiable : aux essais hivernaux en particulier, l’équipe a moins roulé que prévu. En cause : la hauteur de caisse, comme dans la plupart des autres équipes. Le problème est-il réglé pour Monchaux ?

« Ce n’est pas ridicule, ce que nous avons fait, la voiture est un peu plus haute. »

Bref, tout Hinwil attend de voir si l’équipe sera capable de lutter effectivement dans le milieu de grille, pour la première fois depuis des années.

« Cela va être intéressant. La hiérarchie sera rapprochée, oui, mais de combien ? »

« Et sera-t-elle telle que la plupart des voitures ont écart qui dépendra de ce qu’un pilote peut faire ? Si le pilote fait un tour parfait, il est en Q3, s’il fait une erreur, il est en Q1. Est-ce que ce sera comme ça ? »

« Ce sera probablement génial pour les fans, mais pas bon pour ma santé mentale ! »

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos