Formule 1

‘Une machine si bien huilée’ : Costa revient sur les raisons derrière le succès historique de Mercedes en F1

L’ancien directeur technique compare aussi Hamilton à Schumacher

Recherche

Par A. Combralier

25 janvier 2020 - 18:02
‘Une machine si bien huilée’ : Costa (...)

Homme de l’ombre, mais homme ô combien précieux, Aldo Costa a été directeur technique de Minardi, Ferrari (1999-2011) et de Mercedes (2011-2019). Il a ainsi accumulé les titres durant sa carrière, connaissant plus le succès que l’échec.

Avec Ross Brawn, Costa a bâti le succès de Mercedes en F1. Comment s’y est-il pris pour que l’équipe allemande devienne la plus dominatrice de cette décennie ? Qu’est-ce qui explique le succès faramineux de la structure aujourd’hui dirigée par Toto Wolff ?

« Avec ce groupe de personnes, nous avons pu construire une machine, une organisation, qui donne beaucoup, mais qui a aussi des valeurs en commun, avec le même état d’esprit. C’est aussi une équipe très constante, qui va chercher le moindre détail, qui cherche l’excellence dans tout ce qu’elle fait. Le groupe est une machine si bien huilée, c’est comme si 800 personnes poussaient toutes ensemble, tout le temps, vers le même objectif. »

« Oui, la plus grande force de cette équipe, c’est la collaboration entre les personnes. Il n’y a pas du tout de politique, de conflits. Nous poussons les personnes à se dépasser, mais d’une manière positive. Bien sûr, nous recherchons les meilleurs talents du monde, nous recherchons à construire un groupe de personnes très talentueuses. Dans l’entreprise, nous avons 30 nationalités différentes. La diversité est la force de cette équipe aussi. Vous pouvez vous servir des méthodologies de cultures, d’universités différentes. »

Aldo Costa a eu le privilège de travailler avec deux légendes de la F1, Lewis Hamilton et Michael Schumacher. S’il fallait comparer ces deux pilotes, sur quels points insisterait-il ?

« Ce n’est pas très facile de répondre, les voitures, leurs âges sont différents. La similarité, c’est bien sûr le talent. Ce sont tous les deux des pilotes incroyablement talentueux. »

« Ils ont la vitesse, sur un tour. Mais ils ont aussi une vitesse moyenne très rapide en course. Ils extraient le maximum de leur voiture, des pneus, du moteur, pour utiliser tout ce que vous leur donnez pour signer le meilleur chrono en qualifications, ou les meilleurs tours en course. Ces gars ne laissent rien derrière eux, ils utilisent tout ce que vous leur donnez. »

« Ils ont une approche différente. Michael Schumacher voulait accumuler des kilomètres, accumuler, accumuler… il était très méthodique. Il faisait beaucoup de tests durant la saison, en essais hivernaux. Lewis le fait aussi. Mais naturellement, il préfère le combat. Il veut être pleinement concentré sur le championnat, la course, dans des conditions de combat, de lutte. C’est ce qu’il adore, c’est là qu’il donne immédiatement le meilleur de lui-même. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less