Formule 1

’Une hype’ : le PDG de la F1 n’a pas peur de la Formule E

Et se dit prêt à organiser une série électrique en marge des Grands Prix

Recherche

Par A. Combralier

7 décembre 2019 - 15:05
’Une hype’ : le PDG de la F1 n’a pas (...)

Les arrivées de Porsche et de Mercedes en Formule E relancent forcément la spéculation autour du futur de la discipline : à terme, la FE, qui a obtenu récemment le rang de championnat du monde officiel de la FIA au même titre que la F1, le Rallye ou l’Endurance, remplacera-t-elle la Formule 1 ?

C’est évidemment un sujet d’inquiétude majeur pour Liberty Media, qui a déjà investi énormément pour faire grandir la F1 à moyen terme. Soit pour se rassurer, soit qu’il le croie vraiment, Greg Maffei, le PDG de Liberty Media et donc de la Formule 1, estime lui que la F1 a un avenir plutôt tranquille devant elle, même menacée par le championnat électrique.

« Il est improbable que le pinacle du sport automobile ne soit plus la F1. »

« Je pense qu’il y a une hype autour des véhicules électriques pour le moment. C’est la même chose pour les véhicules autonomes. Je conduis une Tesla, c’est très utile dans certaines circonstances, mais je ne crois pas qu’elles vont résoudre toutes les situations. »

« Et je ne pense pas que cela remplacera d’autres formes de combustion. Peut-être y aura-t-il des biocarburants différents, mais ça ne va pas non plus bientôt remplacer un moteur. »

Greg Maffei se dit cependant ouvert à quelques évolutions, et pourrait même créer une formule support 100 % électrique en marge des Grands Prix.

« Pour le moment, il n’est pas clair que ce soit encore un vrai business. L’électrique, c’est formidable pour la promotion de certains sponsors, c’est un terrain d’expérimentation sympathique pour certains constructeurs, mais l’électrique n’a pas encore prouvé être un vrai business formidable pour le moment. »

« Est-ce que nous aimerions avoir une série électrique à un moment donné ? Bien sûr. Nous avons la F2, la F3, nous promouvons différentes séries sur les circuits. »

Mais la F1 pourrait bientôt voir une fuite de constructeurs vers la Formule E : l’avenir de Mercedes est incertain, et Renault a aussi lancé une revue stratégique pour examiner le bien-fondé de ses investissements…

Maffei n’est-il pas inquiété par toutes ces rumeurs ?

« Renault a probablement eu moins de succès en piste qu’espéré. Et Renault connaît des problèmes au niveau du groupe, qui ne sont pas liés à la F1, mais qui peuvent bien sûr affecter l’équipe. »

« Ils ont annoncé une revue stratégique, c’est logique étant donné tout ce qu’il se passe chez Renault. »

FOM (Liberty Media)

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less