Formule 1

Une fusion entre la Formule 1 et la Formule E ? Todt n’y croit pas

Faire courir les deux ensemble par contre...

Recherche

Par Olivier Ferret

13 avril 2021 - 08:42
Une fusion entre la Formule 1 et la (...)

Jean Todt a profité de son passage sur l’épreuve de Formule E à Rome pour remettre les points sur les "i" concernant certaines spéculations sur l’avenir de la discipline.

En effet beaucoup pensent que la Formule 1 et la Formule E finiront par converger à terme, puisque l’avenir se dessine, pour le moment, vers le tout électrique en termes de mobilité.

Mais il y a plusieurs façons de faire fonctionner des monoplaces, avec des solutions hybrides comme l’hydrogène, actuellement en cours d’analyse par la FIA. Alors le président de la FIA voit-il une fusion à venir entre FE et F1 ? Pas vraiment...

"La Formule E se développe bien, mais il reste encore beaucoup à faire. Nous devons accroître l’intérêt des médias et du public. Il faut des grandes villes, qui sont essentielles pour promouvoir le message de la mobilité électrique," répond-il lorsqu’on lui parle de fusion à l’avenir.

"Il y a déjà de nombreux constructeurs en FE, ainsi que certaines des équipes les plus prestigieuses au monde. Et il y a de très bons pilotes. Il n’y a rien de comparable. Mais parfois je vois une presse, même spécialisée, qui ne donne pas à ce championnat l’intérêt qu’il mérite. Nous avons tous vu le spectacle, les rebondissements, les surprises des courses à Rome. L’intérêt pour la F1 avec le week-end prochain à Imola est grandissant, il faut avoir les mêmes attentes médiatiques quand une course de Formule E s’annonce," constate Todt.

"En ce qui concerne l’électrique... le sport automobile tout entier doit atteindre le zéro émission. Si ce n’est pas par l’électrification, cela peut être par les carburants. Il y a l’hybride avec la Formule 1, la pionnière, et la Formule E. Aucune catégorie ne pourra échapper à cela, comme le WRC ou les championnats de Voitures de Tourisme."

Pour l’instant ce n’est évidemment pas le cas, alors pourquoi ne pas produire la F1 et la Formule E sur certains week-ends ensemble ? Ce serait par exemple possible à Monaco.

"Je ne suis pas contre l’idée, vous pourriez avoir un week-end avec les deux catégories, sur un circuit urbain. Cela peut fonctionner, mais la Formule E doit garder sa spécificité et sa saveur futuriste. Les courses automobiles ne deviendront pas toutes électriques. Le défi sera d’avoir zéro émission, sur les circuits et dans les rues, grâce aux e-carburants."

Toto Wolff, directeur de Mercedes en compétition, estime que ce serait une bonne idée que d’avoir quelques courses de FE en même temps que la F1.

"Je ne sais pas dans quelle mesure ces catégories pourraient rouler ensemble, mais la Formule E semble spectaculaire sur les circuits urbains, et je peux donc imaginer ces voitures courir avec la F1 à Monaco ou à Singapour."

"Mais une fusion ? La Formule 1 est principalement axée sur la technologie hybride et les carburants renouvelables, là où la FE est entièrement axée sur les voitures électriques. Il y a des pièces qui sont directement intéressantes pour les voitures de route. La F1 doit rester un laboratoire d’idées pour la performance."

Alors quel avenir pour la Formule 1 ? Ce n’est certainement pas pour 2025 mais un passage vers l’hydrogène n’est pas à écarter alors que ce carburant va prendre de plus en plus d’importance, en Endurance pour commencer.

"C’est un développement technologique très intéressant. Beaucoup y travaillent et la FIA apportera sa contribution. Nous faisons beaucoup de tests dans nos laboratoires et ferons bientôt une annonce concernant l’hydrogène."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less