Formule 1

Une fenêtre de fonctionnement enfin plus large, l’objectif de Pirelli en 2020

Pirelli vise aussi moins de surchauffe

Recherche

Par A. Combralier

30 juin 2019 - 10:07
Une fenêtre de fonctionnement enfin (...)

L’attention du paddock, au Red Bull Ring, a été concentrée sur le vote des écuries concernant un possible retour aux pneus 2018. L’objectif de Ferrari était ainsi de retrouver des gommes à bande de roulement plus épaisse, censées être moins favorables à la Mercedes. Mais 5 équipes ont fait obstacle à ce retour en arrière, si bien que les pneus 2019 seront conservés pour les prochaines courses.

En conférence de presse, Andrew Green, le directeur technique de Racing Point, a tiré la sonnette d’alarme : l’essentiel est surtout de bien mener le développement des pneus 2020, et de ne pas se laisser distraire par des querelles politiques. Pour rappel, l’année 2020 sera la dernière des pneus 13 pouces ; l’année d’après, la F1 basculera aux 18 pouces.

C’est justement mardi et mercredi que de nouveaux essais Pirelli pour 2020 seront prévus en Autriche ; Alfa Romeo sera l’écurie mobilisée pour l’occasion. D’autres essais suivront après le Grand Prix du Royaume-Uni, à Silverstone.

« Nous continuons notre développement pour 2020 » a confirmé Mario Isola pour Pirelli.

Les critiques, l’an dernier, envers les Pirelli, portaient sur la surchauffe et le cloquage des gommes ; cette année, c’est la fenêtre de fonctionnement des pneus qui est critiquée, puisqu’elle est incompréhensible selon certaines écuries (Haas en particulier).

Mario Isola répondra donc à ces critiques en priorité l’an prochain.

« L’objectif principal est d’avoir une fenêtre de fonctionnement plus large pour les pneus de l’an prochain. Donc, en Autriche et à Silverstone, nous testerons de nouveaux composés, une nouvelle philosophie, des nouveaux types de composés, pour atteindre cet objectif. Parce que les voitures actuelles vont de plus en plus vite, donc cela signifie qu’elles mettent de plus en plus d’énergie dans les pneus, et il faut gérer cela, toutes les modifications que cela entraîne sur la construction des pneus, afin de mieux les faire fonctionner. »

« Et il faut dans le même temps que les pneus aient une fenêtre de fonctionnement plus large, sans cloquage, sans surchauffe. Bien sûr, l’objectif est de réduire la surchauffe, parce que les pneus n’aiment pas cela, donc je dirais que les deux principaux objectifs sont de garder cette… sécurité. Car la sécurité est toujours présente dans notre esprit. Nous ne pouvons considérer un pneu qui ne soit sûr pour la F1. Les objectifs sont d’avoir une fenêtre de fonctionnement plus large et moins de surchauffe l’an prochain. »

Pour accélérer et fluidifier le développement, Pirelli pourrait-elle proposer aux écuries d’utiliser, d’ores et déjà, les pneus 2020 en essais libres ?

« C’est possible, parce que le règlement actuel nous permet de le faire » confirme Mario Isola. « Donc nous pouvons fournir deux trains additionnels, des pneus prototypes, afin qu’ils soient évalués le vendredi. Et il y a eu cette discussion, à propos d’un léger changement de règlement, pour comprendre si différents types de pneus pouvaient être utilisés en week-end de course, pas seulement en essais libres. C’est une idée totalement nouvelle, et qui doit être discutée et évaluée. »

« La FIA devrait arriver avec une directive à proposer, mais nous sommes ouverts pour évaluer cela. »

« Et nous continuerons notre développement pour les prochaines semaines. Mais si nous avons cette opportunité, ce sera une bonne opportunité pour tester le produit de l’an prochain. »

Pirelli

expand_less