Une course sprint apporte 30 % d’audience en plus pour la F1

Par rapport à un samedi de qualifications classiques

Recherche

Par Alexandre C.

8 mai 2022 - 10:05
Une course sprint apporte 30 % (...)

Si la FOM a tant poussé pour doubler le nombre de courses sprint la saison prochaine, on comprend vite pourquoi à la lecture des derniers chiffres d’audience, dévoilés lors d’une conférence d’investisseurs.

En moyenne, sur la journée du samedi, une course sprint permet une progression d’un tiers environ des audiences (par rapport à un Grand Prix au format normal). En clair, une course sprint attire bien plus de public que des qualifications standard.

C’est la leçon tirée par Stefano Domenicali des chiffres d’Imola.

« Le premier sprint de la saison a enregistré une audience totale de 8,4 millions de personnes, en hausse de 28% par rapport aux qualifications du même Grand Prix en 2021. Avec une forte croissance au Brésil et aux États-Unis. »

« Sur les plateformes sociales de la F1, nous avons enregistré 149 millions de vidéos vues, soit une augmentation de 36 % par rapport à Imola en 2021, et 45 minutes d’engagement, soit une augmentation de 43 % par rapport à 2021. »

La croissance des audiences de la F1, course sprint ou non d’ailleurs, se confirme et se poursuit. Et cela sur un marché prioritaire pour Liberty Media : les États-Unis.

Là encore Stefano Domenicali dévoile des chiffres prometteurs.

« Aux États-Unis, le Grand Prix d’Arabie Saoudite a rassemblé plus de 1,4 million de téléspectateurs en moyenne, soit le neuvième meilleur score de tous les temps et le deuxième meilleur score sur le câble ; et sur les autres courses elles-mêmes, les fans sont de retour en masse. »

Stefano Domenicali n’oublie pas d’ailleurs de saluer les bonnes performances de la France et de Canal +.

« Nous avons renouvelé notre partenariat avec Canal+ jusqu’en 2029. Nous avons constaté une croissance significative de l’audience en France. L’audience moyenne de 2021 pour chaque Grand Prix a augmenté de 18% par rapport à 2020 et de 50% par rapport à 2019. Et les deux premiers Grands Prix de la saison se classaient déjà parmi les cinq meilleures courses pour les événements de F1 pour Canal. »

« Dans le cadre du partenariat, les abonnés de Canal+ auront désormais accès à F1 TV pro via My Canal. »

Naturellement, F1 TV, le service de Liberty Media, continue lui aussi de croître de manière parfois spectaculaire.

« F1 TV continue de connaître une croissance significative en 2022, après une année 2021 déjà forte. Lors de la première course de la saison à Bahreïn, la plateforme a gagné 427 000 nouveaux utilisateurs et le nombre de téléspectateurs simultanés a augmenté de 144 % par rapport à 2021. »

Le public aussi au rendez-vous sur les Grands Prix

Il y a du monde devant la TV, mais aussi sur les circuits in situ.

Stefano Domenicali a achevé de régaler les investisseurs de Liberty Media en rappelant par exemple l’affluence historique atteinte à Melbourne, pour le retour du Grand Prix en Australie.

« Nous avons eu une affluence record à Bahreïn, en Arabie Saoudite, nous avons eu 140 000 fans pendant le week-end, à guichets fermés. »

« Melbourne a été le plus grand week-end de l’histoire du sport australien avec 420 000 fans. La forte vente de billets en avance presque partout suggère que nous pourrions continuer à voir des courses à guichets fermés pour le reste de la saison, y compris à Miami. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos