Formule 1

Une course difficile pour Verstappen et Albon, candidats à la victoire

Entre départ manqué et fautes en piste

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 novembre 2020 - 15:13
Une course difficile pour Verstappen et

Max Verstappen avait dominé le début du week-end et la frustration d’une pole position manquée laissait place à la motivation de celui qui était favori d’une course dont le départ était pris sur piste mouillée. Mais après un départ raté, deux tête-à-queue et des difficultés à être aussi performant qu’en essais, le Néerlandais a terminé sixième, et félicite le nouveau septuple champion du monde, Lewis Hamilton.

"C’était évident qu’il allait gagner, mais c’est incroyable" admet Verstappen au sujet du septième titre de Hamilton. "Il pilote toujours très bien, encore aujourd’hui. Donc oui, je pense qu’il est maintenant le plus grand pilote de l’Histoire de la Formule 1, au moins en termes de statistiques. C’est un grand résultat, aussi pour leur équipe, car ils ont dominé et ils le méritent."

Verstappen ne gardera pas un souvenir impérissable d’un week-end turc lors duquel il était le plus impressionnant : "Aujourd’hui, c’était une course très difficile pour être honnête. Le départ n’était pas terrible et j’ai reculé en quatrième position à cause du manque d’adhérence du côté sale de la grille. Je suis remonté à la troisième place et j’ai essayé de suivre Checo."

"Mais dans un virage, j’ai été pris dans l’eau qu’il rejetait. Cela m’a fait passer sur la partie verte derrière le vibreur et j’ai fait un gros tête-à-queue. J’ai essayé d’éviter le mur, mais j’ai fait un plat sur mes pneus et j’ai dû faire un arrêt. Avec des pneus neufs, j’ai pu vite remonter, mais je ne pouvais pas passer."

"Il n’y a qu’une seule trajectoire ici et elle est très glissante, donc il faut garder la même que le pilote qui vous précède, ce qui est très frustrant. Le fait que la piste ne s’assèche pas assez nous a empêché de passer aux pneus slicks, et les intermédiaires se détruisaient rapidement."

Sous enquête pour avoir touché la ligne de sortie des stands lorsqu’il s’est arrêté, Verstappen a été innocenté par les commissaires, qui ont attendu l’arrivée et ont décidé de ne pas lui infliger de pénalité.

Alex Albon a terminé juste derrière son équipier après avoir occupé pendant plusieurs tours une place sur le podium, derrière les Racing Point en perte de vitesse. Comme Verstappen, il a aussi fait une erreur en piste et a connu une fin de course plus difficile.

"J’ai des sentiments mitigés car tout semblait se dérouler comme prévu et il semblait que nous étions en lice pour la victoire mais c’était une course étrange et finir septième est perturbant" admet le pilote Red Bull. "Nous avons été très compétitifs tout le week-end et aujourd’hui, c’est difficile à accepter."

Les deux Red Bull étaient du côté sale de la grille et en ont pâti au départ : "Nous avons tous les deux pris un mauvais départ, mais nous avons réussi à remonter dans le peloton et lorsque nous avons passé les intermédiaires, nous avions une adhérence incroyable, nous étions très rapides. J’ai fait une pirouette, mais ça allait bien. Le rythme était vraiment bon, mais nous avons ensuite chaussé un autre train d’intermédiaires."

"De là, nous n’avions ni adhérence ni rythme, et on s’est demandé ce qui se passait. C’est difficile à comprendre, mais nous allons analyser cela et chercher à comprendre car ces conditions étaient inhabituelles. Ce week-end s’est très bien passé, je suis content des progrès que nous avons faits et certaines choses de mon côté ont été positives. J’ai hâte d’aller à Bahreïn et de rebondir."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less