Formule 1

Un week-end propre, la priorité absolue de Gasly à Bahreïn

Pour débloquer son compteur points

Recherche

Par A. Combralier

28 mars 2019 - 20:20
Un week-end propre, la priorité (...)

Pierre Gasly a été le seul pilote des écuries de pointe à ne pas marquer de point à Melbourne – la faute à une élimination surprenante en Q1. A Bahreïn, le Français sait qu’il doit rattraper d’ores et déjà son retard au classement, et ouvrir son compteur avec Red Bull.

A-t-il, aujourd’hui, digéré la déception du premier Grand Prix ?

« Oui, ce fut assez dur de finir avec ce résultat après des essais libres prometteurs. Nous avons affiché un bon rythme en EL2 et EL3 et oui, au bout du week-end, ne pas marquer de points avec le package que nous avions, bien sûr, c’était difficile. Mais nous savons pourquoi et nous allons faire de notre mieux pour nous assurer d’avoir un week-end propre, parce que le package fonctionne bien. »

La bonne nouvelle, c’est que la monoplace autrichienne semble performante, comme l’a démontré le podium de Max Verstappen en Australie…

« Je dirais que la performance d’ensemble, durant le week-end, était bonne » reconnaît l’ancien pilote Toro Rosso. « C’était un bon départ, en essais libres, et même en Q1. Le rythme d’ensemble avait l’air prometteur mais bien sûr, ce qui est arrivé en qualifications nous a vraiment repoussé à l’arrière de la grille, et sur une piste comme à Melbourne, le résultat final était forcément décevant, clairement pas celui que nous voulions. »

« C’était un week-end assez dur à accepter, parce que je pense que nous méritions un bien meilleur résultat le dimanche. Mais les choses ne sont pas passées comme nous l’aurions aimé. Nous devons juste nous assurer d’avoir un week-end propre. La performance de Max était vraiment positive pour tout le monde dans l’équipe, et pour Honda. Je suis vraiment heureux que Honda ait obtenu leur premier podium, ça semble prometteur pour les prochaines courses. »

A Melbourne, c’est l’évolution très rapide de la piste qui a surpris les stratèges de Red Bull. On peut ainsi imaginer qu’en Q1, à Bahreïn, la stratégie de Pierre Gasly sera beaucoup plus prudente…

« Nous avons une meilleure idée des performances des autres équipes. Nous avons pu voir que toutes les équipes se sont relativement un peu rapprochées par rapport à l’an dernier. Nous serons probablement un peu plus précautionneux. Mais voyons comment la performance varie d’une piste à l’autre. Ce peut être assez différent. Bahreïn, c’est un retour à une piste plutôt normale… donc nous verrons. »

Bahreïn, c’est aussi une piste où Pierre Gasly a obtenu son meilleur résultat en F1 : une 4e place l’an dernier, avec Toro Rosso. Pourra-t-il viser le podium, voire mieux cette année ?

« Nous ferons du mieux possible. Nous avons vu en Australie que nous avions une voiture compétitive, en qualifications comme en course. Bien sûr Mercedes et Ferrari ont l’air vraiment forts, mais le plus important, c’est de tout mettre ensemble. »

En partant d’aussi loin sur la grille, Pierre Gasly a rencontré un problème que d’autres mal classés ont aussi connu : il n’a pu voir les feux verts s’allumer au départ !

« En fait, ce fut un départ un peu chaotique, parce que les feux étaient juste derrière l’aileron arrière de Daniil, donc je ne pouvais les voir. Les feux sont vraiment à l’avant de la grille. Je n’avais aucune idée du moment où il fallait relâcher l’embrayage, donc quand j’ai vu les autres avançaient, je l’ai fait. Mais ce n’était pas idéal. »

« A Bahreïn, je pense qu’ils projettent de surélever les feux, parce que ce sera probablement un problème sur d’autres pistes aussi. Le plus facile, ce sera peut-être de ne plus partir de cette position sur la grille ! »

Red Bull

expand_less