Formule 1

Un travail pour revoir les pénalités sera bientôt engagé

Brawn et les équipes sont tous d’accord

Recherche

Par Olivier Ferret

30 avril 2019 - 10:44
Un travail pour revoir les pénalités (...)

Le week-end de Pierre Gasly a été très bon à Bakou... sur le plan de la performance pure au moins. C’est ce qu’avait souligné Christian Horner après la course.

Mais le Français a vu sa course gâchée dès vendredi par une pénalité qui l’a propulsé dans la voie des stands pour le départ : une pesée manquée lors des essais libres 2.

La sanction est écrite noir sur blanc mais probablement trop sévère selon Christian Horner.

"Nous voulions faire un arrêt pour changer de pneus, pour entrainer nos gars et nous lui avons demandé de se dépêcher. Nous n’avons pas vu qu’il était appelé à la pesée, il ne l’a pas vu non plus et voilà," explique Horner.

"Mais nous avons eu une réunion avec toutes les équipes et Ross Brawn : nous sommes tous d’accord que nous devons revoir les pénalités qui peuvent autant influencer un week-end de course."

Gasly a aussi vu son moteur Honda dépasser la limite maximum de flux de carburant lors de la Q1, ce qui a provoqué une disqualification. Sans impact pour le Français puisqu’il partait déjà des stands.

"C’est très sensible à Bakou avec cette énorme ligne droite, les bosses, le débitmètre peut avoir des micro-variations. Et même si cela apporte 0 gain, absolument zéro, la FIA n’a aucune tolérance."

FIA

expand_less