Formule 1

Un succès stratégique : Mercedes F1 avait choisi sa stratégie ‘extrême’ à Bahreïn bien avant le GP

Allison raconte les coulisses

Recherche

Par Alexandre C.

6 avril 2021 - 11:54
Un succès stratégique : Mercedes F1 (...)

C’est en mettant la pression, sur le plan de la stratégie, sur la Red Bull de Max Verstappen (avec deux undercuts, en durs) que Mercedes a réussi à déjouer les plans de l’équipe de Milton Keynes. En vérité Red Bull n’avait pas cette possibilité stratégique, car Mercedes avait plus de pneus durs à disposition, après n’en avoir utilisé aucun en essais libres et avant le Grand Prix.

James Allison, le directeur technique de Mercedes, en a dit plus sur cette stratégie particulière.

« Ce n’est pas comme si l’un de ces choix était une évidence et l’autre un choix complètement stupide. »

« Chacun a un léger avantage sur l’autre dans certaines circonstances. Ainsi, le pneu médium, toutes choses égales par ailleurs, sera légèrement plus rapide sur un certain nombre de tours, mais il mourra plus tôt. »

« Le pneu dur est juste un peu plus lent, mais il sera assez résistant pendant un grand nombre de tours. Donc, ces deux caractéristiques différentes vous donnent différentes options. »

« Nous avons jugé, et vous devez vous rappeler que nous n’étions sur ce circuit qu’il y a quelques mois en 2020, que la différence de rythme entre le dur et le médium allait être suffisamment faible pour que nous valorisions l’augmentation de la durée de vie un peu plus que le petit rythme supplémentaire que le pneu médium vous donne.

« Et nous avions l’intention d’utiliser cette durée de vie supplémentaire pour nous mettre dans une position où nous pourrions être courageux au moment où nous avons fait nos arrêts. »

Mercedes a aussi utilisé la puissance de l’undercut, très forte à Bahreïn, pour prendre les devants et ainsi gagner l’avantage de la position en piste, ce que Max Verstappen a vivement regretté après-course par ailleurs.

« Nous savons que Bahreïn, c’est l’une des pistes qui possède les "undercuts" les plus puissants.

« Il suffit d’être à environ deux secondes de la voiture qui vous précède, et si vous vous arrêtez un tour plus tôt, vous pouvez dépasser en utilisant un undercut. »

« Maintenant, si vous savez que ce que vous avez caché dans le garage est un bon jeu de pneus durs inutilisés et que vous savez que ce jeu peut aller loin, loin dans la course, alors cela vous donne la confiance de faire ce mouvement d’undercut, de plonger dans les stands et de vous arrêter très tôt dans la course, et d’espérer utiliser cet undercut pour passer. »

« Si vous restez avec un pneu medium avec quelqu’un derrière vous et que vous avez peur qu’il fasse l’undercut, mais si tout ce que vous savez c’est que vous avez des mediums dans le garage, alors vous êtes nerveux à l’idée de plonger dans les stands trop tôt dans la course parce que vous savez que vos pneus, peut-être, vont avoir du mal s’ils doivent faire un relais trop long. »

« Nous avons donc accordé de l’importance à la longueur du relais et c’est ce que nous avons utilisé en course, de manière assez extrême il est vrai, pour nous assurer que nous utilisions la longueur du relais à notre avantage. »

Le directeur technique le concède, la stratégie de Mercedes était très agressive. Mais elle fut finalement très payante.

« C’est ce qui nous a permis d’abord de réussir le premier undercut et ensuite de nous protéger contre un undercut, après avoir pris la tête avec ce premier arrêt très, très agressif et le long relais final que Lewis a fait pour s’accrocher à la victoire. »

« C’est donc une question de goût, une question de choix, mais nous l’avons choisi pour ces raisons et nous avons exploité cette opportunité pour remporter une victoire dans une course très, très serrée. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less