Formule 1

Un seul arrêt conseillé en course malgré les fortes chaleurs

Le pneu tendre pourrait être dans le coup

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 juin 2019 - 08:05
Un seul arrêt conseillé en course (...)

Le Grand Prix d’Autriche devrait être marqué par la chaleur, comme depuis le début du week-end, et comme la semaine dernière en France. Lors des qualifications, la température ambiante était d’environ 30 degrés et au sol, elle avoisinait les 55 degrés.

Autant dire que les contraintes sur les pneumatiques sont redoutables, et qu’elles le seront tout autant en course puisque des températures plus élevées sont prévues.

Malgré tout, ce sont les pneus durs qui devraient permettre aux pilotes de n’effectuer qu’un arrêt en course, ce qui reste la stratégie optimale, comme le confirme Pirelli. Néanmoins, un seul arrêt ne veut pas dire que les pilotes seront calqués sur la même stratégie.

Charles Leclerc s’élancera en pneus tendres depuis la pole position, ce qui pourrait lui permettre de garder l’avantage au départ grâce à une mise en route plus prompte que ses trois poursuivants, qui sont en pneus médiums. Néanmoins, il devra certainement s’arrêter plus tôt que la concurrence.

C’est ce qui, sur le papier, fait que sa stratégie n’est pas optimale, puisqu’il devra vraisemblablement s’arrêter entre le 12e et le 16e tour, là où Max Verstappen et les pilotes Mercedes, qui s’élanceront en médiums, pourront pousser et attendre une fenêtre située entre le 14e et le 20e tour.

La clé de la course sera clairement le pneu medium, selon Pirelli, qui explique qu’il "est le pneu optimal pour le départ, et que l’on devrait voir de nombreux pilotes hors du top 10 les adopter au départ."

Néanmoins, le manufacturier ne préconise absolument pas une stratégie à deux arrêts, hormis à cause de faits inattendus. Le deuxième relais de tous les pilotes se fera en durs, et il se pourrait simplement qu’un pilote tente le meilleur tour en pneus tendres en fin de séance.

"Nous avons vu une séparation intéressante des stratégies, avec Mercedes et Max Verstappen en pneus médiums et les Ferrari, ainsi que les autres dans le top 10, en pneus tendres" rappelle Mario Isola, qui se demande le rôle que cela jouera en course.

"Ce sera la clé de la course. Il n’y a pas eu de graining, même avec les pneus les plus tendres qui semblent être de meilleurs pneus de course que la semaine dernière au Paul Ricard.

"Cependant, la deuxième séance d’essais libres perturbée signifie que les équipes n’ont potentiellement pas pu collecter un ensemble complet de données, ce qui ajoutera une variable intéressante."

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less