Un problème de communication est à l’origine de la double pénalité de Zhou

Une erreur qui aurait pu entraîner la disqualification du Chinois

Recherche

Par Paul Gombeaud

28 mars 2022 - 17:35
Un problème de communication est à (...)

Alors que Guanyu Zhou recevait une pénalité de cinq secondes en début de course suite à un dépassement hors des limites de la piste sur la Williams d’Alex Albon, le Chinois en écopait d’une seconde en raison d’un problème de communication au sein de l’équipe Alfa Romeo.

Alors qu’il était au stand pour effectuer sa pénalité, l’équipe a utilisé le jack pour surélever la C42 alors qu’elle aurait dû attendre que les cinq secondes soient écoulées avant de le faire.

Ce genre de manœuvre peut entraîner une disqualification du pilote concerné, mais les commissaires ont jugé que l’erreur commise n’avait pas été suffisamment grave pour en arriver là et ont préféré infliger un drive-trough à Zhou.

"Les commissaires ont visionné la vidéo de l’incident et déterminé que la monoplace n°24 était entrée dans la pitlane et s’était arrêtée. Mais la voiture a été surélevée par le jack. L’article 54.4c stipule que ’lorsqu’une voiture est stationnée pour effectuer une pénalité en accord avec l’article 54.3a, aucun travail ne doit être effectué sur la voiture tant qu’elle est stationnée pour effectuer la durée de la pénalité’."

"Bien que l’équipe ne soit pas intervenue sur la voiture durant ces cinq secondes, le fait qu’elle est ait été surélevée par le jack peut être considéré comme une intervention interdite par l’article 54.4c. L’article 54.4e autorise les commissaires à disqualifier une voiture si les conditions de l’article 54.4c ne sont pas remplies. Cependant, étant donné qu’aucun travail n’a été effectué sur la voiture pendant qu’elle était surélevée, nous avons considéré que la disqualification était trop sévère. Nous avons donc opté pour un drive-trough."

Le responsable de l’ingénierie en piste de l’écurie suisse Xevi Pujolar explique que le problème est intervenu alors que les deux voitures étaient entrées au stand pendant la période de voiture de sécurité. La personne en charge du jack n’avait alors pas conscience que la monoplace de Zhou ne devait pas être touchée tant que les cinq secondes de pénalité n’avaient pas été observées.

"Le gars ne savait pas qu’il y avait une pénalité de cinq secondes, c’est pour ça qu’il a touché la voiture."

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos