Formule 1

‘Un problème d’interprétation’ : Binotto joue l’apaisement après les polémiques

Il déplore surtout le manque de fiabilité de l’unité de puissance

Recherche

Par A. Combralier

29 septembre 2019 - 15:58
‘Un problème d'interprétation' : (...)

La prise de parole de Mattia Binotto, après ce Grand Prix de Russie explosif et décevant pour Ferrari, était forcément attendue. Le patron de Maranello a mis les choses au clair concernant, tout d’abord, la polémique du premier tour : Sebastian Vettel a-t-il oui ou non désobéi à une consigne passée en interne, en profitant de l’aspiration pour dépasser Charles Leclerc au premier virage ? La colère du Monégasque n’était-elle pas justifiée ?

« Désobéi, c’est un terme un peu fort » assure Mattia Binotto. « Ce qu’on avait décidé, c’est que Charles donnerait l’aspiration à Sebastian pour qu’on soit 1er et 2e à la fin du premier tour. L’aspiration, Seb l’a prise finalement tout seul, sans Charles, pour dépasser Lewis Hamilton, il l’a tout de suite dépassé. »

« Donc le discours est délicat, c’est un problème d’interprétation. C’est normal que quand ils sont dans la voiture, ils ne voient pas tout. On va tout regarder, et tout comprendre ensemble. »

L’heure est ainsi à l’apaisement chez Ferrari. Il n’en demeure pas moins que cette polémique ne doit pas effacer une contre-performance notable : Mercedes a gagné seulement parce que Ferrari s’est emmêlée les pinceaux, avec la panne de MGU-K de Sebastian Vettel et l’arrêt gratuit donné aux Mercedes.

« C’est un échec, on est très déçus » regrette Mattia Binotto. « On était rapides, 1er et 2e. Il y a eu un problème de fiabilité, c’est le point le plus important. Pour gagner il faut être fiable, être parfait, ce ne fut pas le cas aujourd’hui. »

Maintenant que Charles Leclerc a une claire avance sur Sebastian Vettel au classement, sera-t-il favorisé officiellement en tant que pilote numéro 1 ?

« Non, pour nous, il ne s’agit pas de savoir qui sera numéro 1 ou 2. Pour nous c’est important d’avoir un pilote numéro 1 ou 2 si on se bat pour le championnat. Pour la 2e place, c’est une position moins noble disons. Aujourd’hui également, Seb était très vite en course, Charles est en train d’essayer de tenir le rythme. Avec la stratégie, il avait gagné une place. Maintenant, chacun des deux aura sa chance. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less