Un patron d’écurie GT ne donne ’aucune chance’ à la F1 Academy

La discipline de F4 féminine a déjà ses détracteurs

Recherche

Par Olivier Ferret

19 novembre 2022 - 14:03
Un patron d'écurie GT ne donne (...)

Le projet de la Formule 1 de créer une catégorie de soutien entièrement féminine suscite déjà les premières spéculations. La F1, propriété de Liberty Media, a annoncé vendredi le lancement d’une nouvelle catégorie féminine, la F1 Academy. Celle-ci aura lieu en parallèle de la W Series (photo), autre catégorie 100 % féminine.

Les équipes existantes de Formule 2 et de F3 dirigeront cinq équipes de trois voitures qui se dérouleront sur sept manches - dont l’une sera en soutien d’un Grand Prix.

Il s’agira d’une Formule 4 de 165 chevaux, qui, selon Stefano Domenicali, PDG de la F1, aidera les femmes pilotes à "passer en F3 et, espérons-le, en F2, puis au sommet de la Formule 1".

Mais Frans Verschuur, pilote de course néerlandais et directeur d’équipe au Mans, a déclaré à Ziggo Sport qu’il ne donnait "aucune chance" à la F1 Academy de réussir.

"Il n’y aura jamais de femme en Formule 1", a déclaré cet homme de 67 ans. "C’est une question de force physique. Une femme est construite différemment d’un homme, donc ce n’est tout simplement pas possible."

Cependant, Verschuur a insisté sur le fait qu’il n’est pas opposé aux femmes pilotes de course : "Elles peuvent vraiment aimer conduire des GT et y réussir très bien, d’ailleurs. Elles peuvent vraiment atteindre un très haut niveau."

"Mais les forces G sont loin d’être aussi élevées qu’en Formule 1. Elles n’arrivent pas non plus en Formule 2, mais peut-être en Formule 3, à l’arrière du peloton."

L’ancien pilote Red Bull Robert Doornbos a été plus prudent dans ses propos, mais il a déclaré avoir une expérience directe de la course contre l’ancienne pilote américaine de monoplace de pointe Danica Patrick.

"Sur les circuits que nous connaissons en Europe avec beaucoup de forces G, elle ne pouvait pas suivre", a déclaré le Néerlandais. "Mais sur les ovales, où elle avait un avantage de poids, elle se qualifiait parfois en pole position et avait les c***lles de gagner."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos