Formule 1

Un panel d’experts pour éviter les pénalités moteur : l’idée de Tanabe pour la F1

Une idée aussi bureaucratique…

Recherche

Par Alexandre C.

22 septembre 2021 - 12:31
Un panel d’experts pour éviter les (...)

Les crashs violents de Max Verstappen à Silverstone et en Hongrie ont coûté de l’argent à Red Bull : 1,8 million de dollars (dixit Milton Keynes) rien que pour le premier accident. Mais ces crashs vont aussi très probablement coûter une pénalité sur la grille de départ au Néerlandais, qui a perdu une unité de puissance dans l’occasion.

Or que ce soit à Silverstone ou en Hongrie, Max Verstappen n’a pas été jugé coupable par la FIA de ces crashs – et il subit une double peine avec cette perte d’unité de puissance.

Les places plus que les dollars : c’est ce qui préoccupe le plus Toyoharu Tanabe, le directeur technique de Honda. C’est pourquoi le Japonais a soumis une idée : pour ne plus punir les victimes, Tanabe propose qu’un panel de la FIA étudie chaque incident afin de déterminer si telle ou telle pièce pourra être remplacée sans encourir le risque de pénalités sur la grille. Le « panel Tanabe », et si c’était une bonne idée ?

« Une pénalité sur la grille a beaucoup plus d’impact pour nous. Bien sûr, l’argent est important, mais nous pouvons dépenser de l’argent. Nous ne pouvons pas gagner des points. Les points sont importants pour le pilote et l’équipe. C’est plus important que le coût. »

« Nous pouvons examiner avec la FIA, les équipes et les motoristes, comment nous pouvons éviter ce type de dégâts dans de telles conditions. »

« Une de mes idées est d’organiser une enquête. Un représentant de la FIA, les membres de l’équipe, tous les fabricants de moteurs. Ils peuvent examiner s’il est raisonnable de changer les pièces demandées par le motoriste, puis ils peuvent avoir une discussion et accepter ou non la demande. »

« Le plafond budgétaire est important, et la durabilité de ce sport est importante. Je pense que nous pouvons faire quelque chose. »

Mais une telle idée serait éminemment bureaucratique et diluerait les responsabilités. De plus comment estimer que l’usure d’une pièce est due à un crash ou au kilométrage naturel ? Et les équipes n’en profiteraient-elles pas pour remplacer "gratuitement" des pièces ? Tanabe reconnaît que le crash de Max Verstappen à Silverstone a eu des conséquences incertaines... puisque l’unité de puissance du Néerlandais avait pu être réparée apparemment sans effets secondaires.

« C’est un peu difficile. C’est pourquoi j’aimerais avoir une enquête avec un panel d’ingénieurs. La zone où nous avons eu une fissure sur l’unité de puissance de Max, c’est une zone très bizarre. »

« Vous pouvez examiner l’impact à partir des données ou de la vidéo, et vous pouvez trouver où vous avez eu un impact inattendu ou autre. »

Honda de retour au premier plan

En dépit de ces quelques incidents de passage, Honda mène la vie dure cette année à Mercedes. Même si un déficit reste visible en vitesse de pointe, en témoigne le Grand Prix de Monza, les Japonais ont bien mis derrière eux leurs démons, avec leur tout nouveau V6 qui permet à Red Bull de lutter pour le titre.

Tanabe s’en félicite : Honda est revenu de l’enfer des années McLaren... mais cette noire expérience a été profitable selon lui.

« Le manque d’expérience nous a donné du fil à retordre, avec des abandons, des explosions de moteur, et nous avons eu beaucoup de problèmes pendant les week-ends de course. »

« Mais nous avons continué à travailler très dur pour atteindre notre objectif : non seulement gagner des courses, non seulement remporter le championnat, mais aussi améliorer les performances et la fiabilité. Cela faisait partie de nos objectifs importants pour les ingénieurs. »

« Nous n’abandonnons jamais. Nous continuons à pousser, mais malgré tout, ce n’était pas facile. Nous sommes en compétition avec une équipe championne du monde. Pour les gens du passé, cela semble négatif - ils travaillent très dur mais sans bons résultats, avec des pannes de moteur et pas de puissance. Mais maintenant nous sommes de retour et nous avons de puissance, plus de fiabilité, plus de victoires. »

« Cela nous a donné une bonne expérience, non seulement aux ingénieurs, mais aussi aux logisticiens et aux mécaniciens. C’était une très bonne expérience pour leur avenir. »

Honda

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less