Formule 1

Un ministre mongol en appelle à l’ONU pour sanctionner Verstappen

Il veut des mesures contre le pilote Red Bull et son équipe

Recherche

Par Emmanuel Touzot

3 novembre 2020 - 13:25
Un ministre mongol en appelle à (...)

L’affaire des propos de Max Verstappen lors des essais libres du Grand Prix du Portugal ne semble pas vouloir s’apaiser du côté du gouvernement mongol. Le Néerlandais avait utilisé le terme "mongole" pour insulter Lance Stroll, et les excuses qu’il a formulées quelques jours plus tard à Imola ne semblent pas avoir suffi.

Lundeg Purevsuren, ministre des Affaires Étrangères de la Mongolie, a envoyé une lettre aux Nations Unies pour se plaindre de Verstappen, qui avait déjà utilisé le terme "mongole" il y a trois ans.

Quelques jours plus tard, Verstappen a expliqué n’avoir "jamais voulu offenser qui que ce soit" et a déploré un choix de terme qui n’était "pas correct", tout en ajoutant que l’histoire n’avait pas besoin d’être "plus grosse qu’elle ne l’est".

Purevsuren juge que ces propos ont une "importance sérieuse" après que Verstappen a utilisé "un langage similaire durant le Grand Prix des États-Unis 2017. Dans les deux cas, il a refusé de s’excuser publiquement pour avoir utilisé des mots basés sur le terme mongole et [ne pas avoir] respecté la nation et la communauté mongoles."

"Il est clair que lui et Red Bull Racing n’ont pas appris la leçon en 2017, puisqu’il a insisté que ce n’était pas son problème si quiconque était outré par son langage. Malheureusement, le manque de réponse du management de Red Bull et leurs tentatives de mettre ce comportement inacceptable sur le compte des émotions ont un effet négatif sur leur image."

Le ministre mongol en appelle à l’ONU pour sanctionner Verstappen et Red Bull :

"En se basant sur la Convention Internationale au sujet de l’élimination de toute forme de discrimination raciale adoptée en 1965, et selon les principes des Droits de l’Homme en entreprise datant de 2011, en particulier les articles 11 à 15, je vous demande votre soutien pour prendre des mesures contre Max Verstappen, Red Bull Racing et leurs sponsors pour son comportement inacceptable, et pour l’utilisation répétée d’un langage raciste contre un groupe ethnique, de manière à éviter la répétition d’un comportement si peu éthique dans le sport."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less