‘Un mini-Bakou’ : Miami, une piste de F1 aussi spectaculaire que redoutée ?

Le virage 7, celui de la ‘fake marina’, sera crucial

Recherche

Par Alexandre C.

6 mai 2022 - 19:33
‘Un mini-Bakou' : Miami, une (...)

Va-t-on pouvoir doubler à Miami ? Cela semble être le cas : bien que le tracé soit un circuit urbain, il a été conçu pour favoriser les dépassements en course.

Pierre Gasly, qui a fait plus de 130 tours de Miami dans le simulateur d’AlphaTauri, est pour le moment très enthousiaste : le circuit a l’air « incroyable » selon lui.

« Ça a l’air très rapide. Deux très longues lignes droites, ce qui est génial car cela signifie qu’il y aura beaucoup de dépassements. »

« On a une section très rapide dans le premier secteur. Il y a un deuxième secteur super, super serré sous le pont avant la ligne droite. Ce sont des virages très différents. Ça a l’air rapide, donc je suis impatient. »

Le tracé a été aussi conçu pour favoriser des réglages avec peu d’appui (avec les longues lignes droites), et par conséquent, la section tortueuse (le troisième secteur) sera "assez difficile" pour Gasly. Puisque des réglages avec peu d’appui aérodynamique ne facilitent pas la prise de virages (un dilemme classique aussi à Spa).

C’est aussi le virage 7 qui semble le plus important selon Pierre Gasly. Celui de la fake marina !

« Le virage sept est un virage à gauche interminable, vous ne pouvez pas voir la sortie, il est juste extrêmement long. Les pneus le ressentent aussi beaucoup. »

« Il y a quelques virages difficiles que je n’ai jamais vus, par exemple le virage 7 est complètement à l’aveugle » soutient aussi Yuki Tsunoda chez AlphaTauri.

« Ce sera un facteur qui créera une différence au chrono. Je pense que ce virage va augmenter les chances de dépassement. Ce sera un virage-clef sur ce circuit qui est vraiment fun, unique et spécial. »

Chez Haas aussi, on se méfie du virage 7

Kevin Magnussen, chez Haas, confirme : le virage 7 va compter double.

« C’est une très longue ligne droite après ce virage. Et l’inclinaison est bizarre. »

« Il faut donc essayer de trouver la bonne trajectoire et je ne pense pas que ce soit simple. Donc ça a l’air d’être une piste intéressante. J’espère qu’on marquera des points, on le doit à Gene Haas et à nos fans ! »

Concernant cette dernière section, que Yuki Tsunoda a déjà qualifiée de générateur à erreurs, Kevin Magnussen est aussi curieux qu’enthousiaste.

« Il y a une chicane à très basse vitesse où le milieu de la chicane va être à l’aveugle. Il faut changer de direction très rapidement pour entrer dans le virage 16. Donc je pense qu’il y a beaucoup de défis, il y a des virages uniques ici. »

« C’est comme un mini circuit du style Bakou. De très longues lignes droites et quelques virages à très basse vitesse et quelques autres à haute vitesse. »

« Il ne sera certainement pas difficile de doubler si vous avez un avantage de vitesse. Bakou a toujours été une course intéressante à regarder. J’espère que ce sera un peu comme ça. »

« Ce que vous apprenez dans le simulateur, vous l’apprendrez en deux tours ici dans la vie réelle. »

Toujours chez Haas enfin, Mick Schumacher estime de même que ce virage 7 sera très piégeux, notamment quant au blocage des pneus.

« C’est facile de se tromper. Mais c’est aussi un endroit facile pour bloquer ses pneus. Il y aura donc une question sur la façon dont nous, les pilotes, traitons les pneus. Vous déchargez le pneu, vous freinez et déchargez tout le côté gauche qui est comme un très long virage, qui se resserre. »

« Donc vous devez évidemment ralentir, mais vous voulez toujours gagner autant de temps que vous le pouvez dans le virage. »

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos