Formule 1

Un mécanicien de Haas F1 qualifie les propos de Todt de ’scandaleux’

Au sujet du privilège de travailler en F1

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 janvier 2020 - 10:12
Un mécanicien de Haas F1 qualifie (...)

En fin d’année dernière, Jean Todt avait expliqué qu’en dépit de l’extension du calendrier de la Formule 1, les personnes y travaillant devaient être heureuses d’y être, et que le fait d’être tout le temps en voyage n’était pas un problème.

"Nous sommes vraiment chanceux de pouvoir faire ce que nous adorons faire. Nous sommes privilégiés, quiconque travaille en F1 est privilégié" avait déclaré le président de la FIA.

"Bien sûr, vous avez des obligations. Quand j’occupais d’autres fonctions [à la tête de Ferrari] en F1, je travaillais 18 heures par jour, six ou sept jours par semaine parce que j’étais passionné, parce que je voulais obtenir des résultats."

Et de rappeler que cela n’est pas la définition de mauvaises conditions de vie : "Nous ne devrions pas oublier de rester décents ; parce que sur les 8 milliards de personnes dans le monde, 800 millions n’ont pas de quoi manger, boire ou être vaccinés. Nous sommes ici pour parler de F1, mais nous ne devons pas fermer nos yeux et oublier ce qui se passe pour d’autres personnes, d’autres communautés."

""Nous sommes comme bénis, et tous ceux qui sont en F1 avec des salaires plus élevés que dans d’autres business devraient être heureux. Cela ne signifie pas que le travail en F1 ne soit pas dur ; mais simplement, nous devrions penser à notre situation."

Un commentaire qui n’a pas plu à Robert Dob, un mécanicien de Haas, qui juge que la manière dont Jean Todt vit la F1 actuellement n’est pas celle que vivent les employés des équipes, alors que le calendrier a été largement étendu ces dernières années.

"Selon lui, nous devrions être heureux de ne pas voir nos enfants" a lancé Dob. "C’est scandaleux. C’est l’opinion d’une personne qui arrive sur les Grands Prix le vendredi et repart le dimanche."

"Il ne passe pas autant de temps sur les circuits que nous le faisons. Beaucoup d’entre nous font cela depuis des années, et trouver un autre travail n’est pas une chose simple."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less