Formule 1

Un Magnussen ’furieux’ s’estime lésé par les drapeaux jaunes

Il a été éliminé car d’autres n’ont pas ralenti

Recherche

Par Emmanuel Touzot

14 novembre 2020 - 15:56
Un Magnussen ’furieux’ s’estime lésé (...)

Kevin Magnussen ne cache pas son agacement après le non-respect du drapeau jaune en fin de Q1 de la part de plusieurs pilotes. Le Danois se juge lésé par le fait qu’il ait décidé de ralentir, tandis que d’autres ont prolongé leur effort alors que la piste était potentiellement dangereuse.

"J’ai respecté les règles et j’ai ralenti et avorté mon tour" explique Magnussen. "Il y avait un drapeau jaune. Quelqu’un était dans le gravier à l’extérieur dans ce virage, et les règles disent que vous devez avorter votre tour, pas seulement ralentir, mais bien avorter son tour, ce que j’ai fait."

"J’étais plus lent de trois secondes que mon meilleur tour, et la piste était meilleure, donc tout le monde a attaqué et amélioré son tour, et je suis éliminé de Q1 alors que j’étais septième. Je suis furieux."

La direction de course a promis d’enquêter après la séance sur un grand nombre de pilotes, et la grille pourrait largement être bouleversée quand les commissaires rendront leur jugement. Mais pour Magnussen, qui a été éliminé en Q1, le mal est fait.

"Ces gars auront trois ou cinq positions. Cela ne fera pas de différence pour moi. La prochaine fois qu’il y a cette situation, je vais devoir attaquer, car je préfère prendre trois places en m’étant qualifié septième que d’être à je-ne-sais-quelle place."

"Après avoir fait ça, je parlerai au directeur de course. Bien sûr, car c’est normal d’être convoqué. Je ne pourrai pas me justifier et prouver que j’ai ralenti, mais je préférerais avoir une pénalité après. Donc c’est dangereux."

Plusieurs pilotes sont convoqués concernant le respect des drapeaux jaunes et le fait de ne pas avoir ralenti suffisamment : Sainz, Ricciardo, Gasly, Stroll, Perez, Norris, Hamilton, Bottas, Magnussen et Russell. Certains cas s’annoncent plus difficiles à juger car en Q1 la piste était en net progrès avant une grosse averse. Même en ayant bien ralenti, il était possible d’améliorer.

Pour Romain Grosjean, la Q1 s’est arrêtée directement dans les graviers.

"En général, je pense que je n’ai pas bien conduit. Lors de mes premiers tours, je ne faisais pas du bon travail. Je pense que le drapeau rouge précédent était définitivement le bon choix. Il n’y avait aucun moyen de continuer. Le tour de préparation après était bien meilleur pour moi. Je suis entré dans le bon rythme et j’ai appuyé sur l’accélérateur dans la ligne droite - ce qui était le plus grand défi de la journée. J’étais assez confiant que nous pouvions nous améliorer, mais je n’ai pas pu prendre le 1er virage. J’ai bloqué les roues. C’était game over."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less