Formule 1

Un gouffre d’une seconde sépare Norris et Ricciardo chez McLaren F1

L’Australien n’est pas en confiance

Recherche

Par Alexandre C.

20 mai 2021 - 18:48
Un gouffre d’une seconde sépare (...)

Que se passe-t-il pour Daniel Ricciardo à Monaco ? L’Australien a semblé faire un pas en arrière dans son adaptation à la monoplace aux couleurs de Gulf : seulement 15e des EL2, Ricciardo a quelque peu inquiété, surtout en comparaison de son coéquipier (une seconde d’écart).

Et pourtant l’ancien vainqueur ici sur le Rocher disait être en confiance avec sa monture !

« Je sentais que j’avais confiance en moi mais ça ne se traduisait pas en temps au tour. Honnêtement derrière le volant, c’était assez frustrant parce que je franchissais la ligne et je me disais ’Ouais, c’était probablement un tour décent’ et c’était comme ’Tu es P12’ ou ’P15’ ou même à un moment P17. »

« C’est frustrant parce que c’est très loin, en fait. Il y a beaucoup de temps à trouver. Heureusement, nous avons un jour libre demain, mais pour l’instant, il faut essayer de trouver où est le temps. »

« Je suppose que ce n’est pas encore assez bon. Le deuxième secteur était mon plus faible, c’est toute le secteur à basse vitesse vraiment, donc c’est un peu surprenant que je perde autant là. Je vais regarder dans les données, et trouver une solution. »

« Il faut plus de performance en entrée de virage, plus sur l’équilibre. Je ne vais pas mentir, la voiture est très sensible et c’est probablement la chose la plus frustrante. »

« J’ai l’impression qu’il faut un certain style pour la conduire et si vous ne le faites pas, ce n’est pas rapide. »

Quant à Lando Norris, il semblait en effet bien plus à l’aise dans sa McLaren avec un 6e chrono en EL2.

« C’est dur, Monaco n’est pas un circuit facile à appréhender pour prendre de la vitesse. »

« Je me suis senti à l’aise dans la voiture depuis le matin. Normalement, vous vous sentez toujours dans un environnement très peu familier quand vous venez ici avec les murs et les bosses et la façon dont la piste est faite et d’autres choses, il est difficile de vraiment construire votre confiance. »

« Le premier tour que j’ai fait, je me suis senti à l’aise dans la voiture, c’était bien, avec le freinage qui est très important ici. Je me sens bien. Nous ne sommes pas à des kilomètres, nous avons un écart réaliste avec les gars devant nous, mais la voiture est bonne et nous avons des choses à améliorer, donc je suis assez optimiste »

L’inquiétude pour McLaren est teintée de rouge : 4e au classement des constructeurs juste derrière Woking, Ferrari a signé un doublé en EL2 ! Et visiblement Lando Norris avait anticipé cette performance de la Scuderia.

« C’est sûr qu’ils étaient très rapides dans la dernière chicane de Barcelone et vous avez toujours des virages comme Monaco et d’autres choses comme ça. »

« J’ai envoyé un message à Carlos [Sainz] avant le week-end pour lui dire que je pense qu’il a de bonnes chances de gagner. Nous verrons bien. »

« De notre côté, je pense que c’était attendu, peut-être pas de l’extérieur ou pour les téléspectateurs. Nous savons où ils sont rapides et où ils ne le sont pas, cette piste leur convient très bien donc ce n’est pas une surprise et si nous regardons vers d’autres pistes, je suis sûr que nous pouvons regagner quelques places. Ils ont l’air forts, ce n’est pas idéal pour nous mais nous ferons de notre mieux. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less