Formule 1

Un élément aérodynamique perturbe la maniabilité de la Williams

Les réglages ne sont pas incriminés, Kubica est perdu

Recherche

Par Emmanuel Touzot

29 mars 2019 - 18:54
Un élément aérodynamique perturbe la (...)

Les choses ne semblent pas aller mieux du côté de Williams, après les premiers essais de ce deuxième Grand Prix de l’année. L’équipe britannique a en effet de grosses difficultés à régler sa voiture, et Robert Kubica révèle même qu’elle est imprévisible et très différente, malgré des réglages proches de Melbourne.

L’ancien pilote BMW admet volontiers qu’un souci perturbe la voiture, et le situe davantage vers l’aérodynamique, avec la possibilité que ce problème affecte l’ensemble de l’équilibre et de la maniabilité de la voiture.

"Les caractéristiques de la voiture avec les mêmes réglages sont totalement différentes" analyse le Polonais. "J’ai eu des doutes après l’Australie, je pensais honnêtement que le comportement était causé par les dégâts sur le fond plat, mais il est en bon état ici."

"Et même si nous utilisons la même base de réglages que l’autre voiture et que nous avons des caractéristiques différentes, quelque chose lié à l’aéro perturbe la maniabilité de la voiture et son adhérence globale. On devra attendre de trouver les réponses."

Le bilan dressé par le pilote n’est en tous cas pas reluisant, malgré un choix dicté par celui de son équipier, George Russell : "J’avais des difficultés en Australie, j’ai des difficultés ici. Nous pensions que nous allions dans la mauvaise direction avec les réglages en Australie et c’est la raison pour laquelle nous avons pris la même base de réglage que George."

"Nous pouvons voir qu’il y a des caractéristiques aérodynamiques totalement différentes entre les deux voitures et nous devons désormais en comprendre les raisons. Cela n’aide pas, c’est important, c’est comme piloter une voiture complètement différente."

Williams F1

expand_less