Formule 1

Un Alonso quelque peu dépité prédit un GP du Portugal ’difficile’

Il découvre le circuit de Portimão avec Alpine F1

Recherche

Par Emmanuel Touzot

29 avril 2021 - 16:33
Un Alonso quelque peu dépité prédit (...)

Fernando Alonso a montré quelques difficultés à Imola, notamment face à Esteban Ocon, alors qu’il tente encore de s’adapter à l’Alpine A521 après son retour en F1. L’Espagnol s’attend de nouveau à un week-end difficile à Portimão, pour le Grand Prix du Portugal, sur un circuit qu’il découvre.

"Ça va être difficile ici, c’est sûr" reconnaît Alonso. "C’est un circuit que je découvre. La plupart des pilotes ont couru ici il y a cinq mois, donc c’est quelque chose que je vais devoir maîtriser rapidement lors des essais libres."

"Le dénivelé rend les choses un peu plus complexes qu’un circuit plat normal. En regardant cela de la maison l’an dernier, ça semblait très différent à cause du nouvel asphalte et du grip différent."

"Nous allons voir quelles sont les conditions cette année. Je suis impatient. C’est l’un des meilleurs circuits en termes de sensations mais pour en tirer le maximum, ce n’est pas aussi simple. Nous avons préparé davantage cette course dans le simulateur."

Il reconnaît que le moral n’était pas au beau fixe après le Grand Prix d’Emilie Romagne, lors duquel il a inscrit un point en dixième place, grâce aux pénalités devant lui. Il confirme ne pas réussir à optimiser son pilotage avec l’Alpine.

"J’étais satisfait de marquer un point et de voir les deux voitures dans les points, mais l’humeur était un peu maussade après Imola. Dans l’ensemble du week-end, je n’ai pas extrait le maximum de la voiture, donc ce n’était pas facile. Nous avons l’occasion de passer à autre chose."

Un gros travail d’adaptation à faire pour le pilote Alpine F1

Alonso confirme qu’il doit encore s’adapter à l’Alpine A521, mais aussi aux changements que la Formule 1 a effectué depuis 2018 : "Comme je l’ai dit avant le début de saison, cela prendra quelques courses. C’est la même chose pour les pilotes qui ont changé d’équipe cette année."

"Il y a des choses différentes dans chaque équipe, que ce soit le feedback du volant, des pédales, ou la façon dont la voiture répond à différentes choses, notamment les vibreurs, la performance au freinage ou la dégradation des pneus. Ce sont des choses que l’on découvre avec l’expérience."

"C’est quelque chose qui n’est pas différent pour moi, c’est même plus difficile pour moi parce que j’ai non seulement changé d’équipe, mais j’ai changé de sport, fondamentalement. Cela prendra du temps mais ce n’est pas une excuse. Je dois juste travailler plus dur et mieux préparer les choses."

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less