Tsunoda voit Marko comme ’un ami et un mentor’

"Sans lui, je ne serais jamais devenu pilote de F1"

Recherche

Par Franck Drui

2 octobre 2022 - 07:51
Tsunoda voit Marko comme 'un (...)

Yuki Tsunoda dit qu’il considère Helmut Marko comme "un ami" et pas seulement comme l’homme qui déterminera l’orientation de sa carrière en Formule 1.

Marko est chargé de prendre les grandes décisions concernant les duos de pilotes chez Red Bull et AlphaTauri, et ces décisions sont souvent dures et prises sans mettre de gants. Plusieurs pilotes en ont été victimes au fil des ans n’ayant pas réussi à impressionner le vétéran autrichien, mais Tsunoda reste dans les bons papiers de Marko car il a obtenu une troisième année de contrat avec AlphaTauri.

Cependant, il faut le noter, le soutien de Honda a dû jouer en sa faveur, tout comme le manque de jeunes pilotes dans la filière capable d’arriver tout de suite en F1. Le Japonais reste sur une séquence actuelle de 10 courses sans marquer de points.

Marko a souvent été prompt à exprimer son exaspération face à l’impétuosité de Tsunoda et son parcours en F1 jusqu’à présent ponctué d’accidents, de réprimandes et d’explosions de colère à la radio.

Lorsqu’on lui a demandé s’il était blessé quand Marko se référait à lui comme "le petit Yuki", Tsunoda mesurant seulement 1m60, il a répondu : "Je ne sais pas. Ce que je peux dire ? Nous avons une bonne relation. Je le vois aussi comme un ami et un mentor et pas seulement comme mon patron. Cinquante pour cent du temps, nous parlons d’autres choses en dehors de la piste, 50 % de la course. On s’entend bien."

"Il s’occupe de moi depuis que les formules junior. C’est pourquoi je suis pilote de Formule 1 aujourd’hui. Sans lui, je n’en serais jamais devenu un. Oui, nous avons une bonne relation."

Tsunoda a également été interrogé sur les raisons pour lesquelles il jure toujours autant à la radio, une autre cause d’irritation pour Marko.

"Mon problème était que j’utilisais tellement de jurons. Mais je m’y habitue. Mon sentiment est que lorsque je parle anglais, mon ton devient lentement plus naturel, comme en japonais. Parce que je deviens plus confiant quand je parle anglais."

"Pour le moment, je n’ai pas l’impression d’avoir une langue principale. Mais j’adore parler anglais, et petit à petit je sens, en termes de vocabulaire, que je peux mieux m’exprimer. Je suis content de ça donc je vais pouvoir apporter plus de nuances car tout n’est pas blanc ou noir dans une F1."

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos