Trois courses Sprint au maximum pour la F1 en 2022 ?

Aucun accord pour augmenter leur nombre

Recherche

Par Emmanuel Touzot

3 février 2022 - 10:47
Trois courses Sprint au maximum (...)

Comme nous vous le rapportions, le conflit entre les équipes pour savoir comment faire évoluer les budgets face au nombre grandissant de courses Sprints en F1 semble arriver dans une impasse en ce début de saison 2022.

La Formule 1 et Liberty Media souhaitaient en organiser six, avec le premier dès le GP de Bahreïn pour ouvrir la saison. Aujourd’hui, Auto Motor und Sport rapporte qu’aucun accord n’a été trouvé entre les dix teams.

Les équipes de pointe que sont Mercedes F1, Red Bull et Ferrari demandaient une augmentation du plafond budgétaire de 2,65 millions de dollars pour compenser les risques liés à ces Sprints. De leur côté, les sept autres équipes refusaient cette idée, jugeant que s’adapter au budget donné fait désormais partie du défi de la F1.

Zak Brown, le président de McLaren, avait notamment mené cette fronde, tandis que Günther Steiner, directeur de Haas F1, avait lui aussi catégoriquement refusé une augmentation du plafond budgétaire.

Pas de Sprint F1 à Bahreïn cette année

Selon AMuS, les équipes ont désormais reçu l’information selon laquelle il y aura au maximum trois courses Sprint cette année, au lieu des six espérées par les dirigeants de la F1, Stefano Domenicali et Ross Brawn.

Sur les six annoncés initialement, la présence de Bahreïn faisait débuter la saison par un Sprint. Cependant, il semble finalement certain qu’il n’y aura pas de Sprint F1 à Bahreïn lors de la première manche de la saison.

Le nombre de ces événements spéciaux serait donc de trois. Ces trois Sprints sont validés d’office, puisqu’ils étaient déjà présents en 2021. Il aurait fallu huit équipes d’accord pour augmenter à six, en respectant les conditions financières proposées par la F1, et il n’y a donc pas de consensus sur une évolution cette année.

Le temps a manqué pour trouver un accord pour 2022, et c’est pour cela que la F1 va très certainement faire voter les Sprints pour 2023 rapidement. Ainsi, avec autant de temps pour s’y préparer, les conditions de validation seront aisées, avec seulement six votes ’pour’ requis pour valider six courses Sprint l’année prochaine.

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos