Formule 1

‘Très à l’aise’ avec AlphaTauri, Gasly se régale déjà de Portimao et d’Imola

Deux circuits quasiment inédits

Recherche

Par Alexandre C.

20 octobre 2020 - 12:23
‘Très à l’aise’ avec AlphaTauri, Gasly (...)

Pierre Gasly sera sûrement le fer de lance principal d’AlphaTauri, dans la lutte pour la 6e place au classement des constructeurs qui continue entre la petite Scuderia et la grande.

Le Français peut notamment s’appuyer sur son très beau dernier Grand Prix au Nürburgring, une 6e place obtenue qui confirme ces récents progrès, ponctués bien sûr par la victoire de Monza.

« J’étais super content de ma sixième place au Nürburgring, d’autant plus que le samedi avait été délicat car les caractéristiques de la piste ne nous convenaient pas autant que celles sur lesquelles nous avions couru récemment. En ce moment, je me sens très à l’aise avec la façon dont nous travaillons tous en équipe, et course après course, nous comprenons de mieux en mieux ce qu’il faut faire pour tirer le meilleur parti de la voiture. »

L’AlphaTauri sera-t-elle à son aise sur un nouveau tracé, celui de Portimao, que la F1 va découvrir ce week-end ? Difficile de le dire pour Pierre Gasly... Et le week-end d’après, la F1 enchaînera d’ailleurs un autre rendez-vous inédit, celui d’Imola, dans le second pays de cœur de Pierre Gasly.

« Je ne suis jamais allé à Portimao, mais j’ai eu deux jours dans le simulateur pour m’y préparer, ainsi qu’Imola. Ce sera passionnant d’aller sur deux pistes que je ne connais pas, même si j’ai fait quelques tours à Imola. Je trouve intéressant d’aller dans de nouveaux endroits : cette année déjà, nous avons eu le Mugello, où je n’avais jamais couru, et aussi le Nürburgring, qui était pour moi la première fois en Formule 1, et j’ai apprécié cela. »

« Portimao semble être une très belle piste, avec beaucoup de dénivelés et quelques virages inhabituels, et même si je pense que quelques équipes y ont fait des essais il y a de nombreuses années, elle n’a jamais vraiment été utilisée pour la Formule 1. Il sera donc important pour l’équipe d’être bien préparée et de faire un bon travail en essais libres. Pour l’instant, nous semblons assez forts le dimanche, nous parvenons à nous battre pour les points, même si nous avons un peu de mal en qualifications. J’attends avec impatience un temps plus chaud, car il a fait très froid au Nürburgring, il sera donc agréable de retrouver des conditions plus normales. »

Pierre Gasly rappelle, sur Imola, qu’AlphaTauri a déjà eu l’opportunité d’y rouler, pour 100 kilomètres qui pourraient s’avérer précieux...

« Après cela, nous allons directement à Imola. En juin, nous avons eu une journée de tournage promotionnel avec l’équipe là-bas, et même s’il n’était possible de faire que quelques tours, j’ai beaucoup aimé cette piste. C’est une piste de la vieille école, une de celles que j’aime vraiment, avec des bacs à graviers, des virages à grande vitesse et sans visibilité et des changements d’altitude. Il ne va pas être facile de bien régler la voiture pour les qualifications et la course avec seulement une seule séance d’essais libres, mais c’est un beau défi rendant le week-end très excitant. »

« En fait, nous avons testé ce format au Nürburgring lorsque les deux séances du vendredi ont été annulées, et je dois dire que nous avons réussi à faire tout ce qu’il fallait et que la course était vraiment bonne. J’espère qu’il en sera de même à Imola, où les températures pourraient être assez froides comme en Allemagne. »

« Enfin, c’est un autre Grand Prix à domicile, le plus proche du siège de l’équipe - à seulement 20 km environ. Il est dommage qu’en raison de la situation liée au Covid, les gens ne soient pas autorisés à entrer dans le paddock, sinon cela aurait pu être une excellente occasion pour tous les employés de la Scuderia AlphaTauri de visiter le garage dans des créneaux organisés et de voir en direct sur place ce pour quoi ils travaillent tous. »

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less