Transferts F1 : Le point sur les 4 à 5 baquets restant à attribuer

Des places chez Alpine F1, AlphaTauri, Haas F1, Williams et Alfa Romeo

Recherche

Par Franck Drui

21 septembre 2022 - 18:34
Transferts F1 : Le point sur les 4 (...)

Le marché des transferts en F1 n’est toujours pas conclu après la saison européenne, ce qui n’est pas rare. Mais avoir autant de baquets qui restent officiellement à attribuer alors que le sport s’envole en Asie puis en Amérique, ça l’est beaucoup plus.

La situation n’a guère progressé en quelques semaines puisque quatre équipes ont toujours, officiellement, des baquets à pourvoir. Cinq si l’on estime qu’AlphaTauri peut libérer Pierre Gasly. Faisons le point sur la situation.

Commençons par Alfa Romeo F1, qui n’est pas vraiment concernée par le marché a priori. Guanyu Zhou devrait, en toute logique, être reconduit pour une année au moins, le temps que le contrat d’Alfa avec Sauber se termine. Théo Pourchaire, protégé de Frédéric Vasseur, n’est pas une option.

Certains ont suggéré qu’Audi, qui vise un rachat de Sauber pour son entrée en 2026, pourrait placer Mick Schumacher dès 2023 dans le baquet du Chinois. Si ce n’est pas impossible, c’est à l’heure actuelle une piste qui reste improbable. Mais qui sait...

Schumacher en danger, Ricciardo déjà ’out’ ?

Cela permet de faire le lien avec Haas F1 où Mick Schumacher est toujours sur la liste de Günther Steiner. Mais il ne serait plus le favori du patron et s’il perd effectivement le soutien de Ferrari et Mattia Binotto, Steiner pourrait regarder ailleurs. Une décision qui compliquerait grandement la situation de Schumacher, car Haas serait en recherche d’expérience et de pilote "sans prise de tête".

Nico Hülkenberg semble être le mieux placé à l’heure actuelle, Antonio Giovinazzi (réserviste de Ferrari) pourrait aussi avoir une chance (en échange d’une réduction de la facture moteur).

N’oublions pas Daniel Ricciardo, pilote expérimenté et populaire, qui est en contact avec Steiner mais ce dernier n’a pas manqué de souligner la pente descendante sur laquelle se trouve l’Australien depuis 2 ans... l’étau se referme grandement autour de Ricciardo, qui pourrait décider de devenir réserviste.

Le baquet le plus convoité est toutefois chez Alpine F1. Il a été délaissé par Fernando Alonso et Oscar Piastri, tour à tour, l’équipe française manquant d’assurer ses arrières avec des contrats solides.

De Vries est-il la clé du marché ?

Les choses se sont décantées et la situation est liée à celle d’AlphaTauri. En effet le choix n°1 est bien Pierre Gasly, qui aurait dû être libéré en échange d’une superlicence pour Colton Herta. Cette possibilité étant terminée, il reste à voir si AlphaTauri peut ou veut remplacer le Français dès 2023. Seul Nyck De Vries semble être considéré pour cela, le Néerlandais ayant été vu en Autriche en discussions avec Helmut Marko.

Mais De Vries était aussi aujourd’hui chez Alpine en Hongrie, au volant de l’A521, dans le cadre d’une évaluation. Pour son équipe ? Pour AlphaTauri ? C’est encore mystérieux à ce stade. L’équipe française testera aussi Antonio Giovinazzi et Jack Doohan. Un temps annoncés au volant, Mick Schumacher et Nico Hulkenberg ne participent finalement pas à ces tests. On peut imaginer que si De Vries ne signe pas avec AlphaTauri (c’est-à-dire que Gasly n’est pas libéré), il devrait signer avec Alpine F1.

Le Néerlandais a toutefois une 3e option, Williams F1. Jost Capito n’a pas fait mystère de son intérêt pour De Vries, surtout après la prestation de Monza. Il serait idéal pour remplacer Nicholas Latifi, mais De Vries visera plus haut s’il le peut. Les autres solutions pour Williams s’appellent Mick Schumacher, Daniel Ricciardo ou encore Logan Sargeant.

Ce dernier a le soutien de Dorilton Capital grâce à sa nationalité américaine, mais le calendrier de la F2 fait qu’il n’aura pas confirmation de sa Superlicence avant mi-novembre. A moins que Latifi rempile mais sa cote a chuté drastiquement cette année, y compris auprès de Capito...

Info Formule 1

Photos

Vidéos