Formule 1

’Toxique’ à piloter, Wolff qualifie la Mercedes F1 W12 de ’petite diva’

Pas de bluff selon l’Autrichien

Recherche

Par Olivier Ferret

23 mars 2021 - 07:01
’Toxique’ à piloter, Wolff qualifie la (...)

La Mercedes F1 W12 a déjà un petit nom du côté de Brackley, là où se situe l’usine de l’équipe allemande : la petite diva !

Toto Wolff fait référence à la voiture de 2019, surnommée la diva pendant les essais hivernaux car elle n’était pas facile à piloter... avant que des évolutions viennent vite corriger son comportement et dominer la saison.

Mais cette fois, avec un plafond budgétaire à respecter et des ressources à consacrer avant tout à la F1 de 2022, Mercedes F1 pourra-t-elle corriger le tir facilement et rapidement ?

"C’est toute la question qui se pose !" lance le directeur.

"Comme nous avons toujours eu de belles performances ces dernières années, tout le monde croit qu’on bluffe ou qu’on roule sans forcer. Mais même si nous étions probablement l’équipe qui roulait avec le plus d’essence en moyenne lors des essais hiver, je peux vous assurer que son pilotage était un peu toxique pour nos pilotes. Elle était assez instable, notamment lorsqu’il y avait du vent."

"On dirait que nous avons comme une petite diva à dompter, un peu moins que la F1 d’il y a deux ans. Et nous ne l’avons pas vraiment comprise pour le moment."

Mercedes F1 pâtit là aussi du manque de roulage avant la première course.

"Le fait de n’avoir eu que trois jours ne nous aide pas, c’est certain. Nous n’avons pas pu analyser le comportement de la voiture autant que nous l’aurions souhaité avant un premier Grand Prix. Nous avons des petits problèmes à résoudre, nous ne sommes certainement pas aussi bien préparés que lors des saisons précédentes."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less