Tost : Tout le monde n’était pas convaincu par Vettel chez Toro Rosso en 2007

Le choix de l’engager s’est finalement révélé payant

Recherche

Par Paul Gombeaud

12 août 2022 - 17:28
Tost : Tout le monde n'était pas (...)

Franz Tost, le directeur d’AlphaTauri, révèle qu’il avait beaucoup insisté pour signer Sebastian Vettel à l’époque où l’équipe se nommait encore Toro Rosso.

Vettel débutait en Formule 1 en tant que pilote d’essais pour BMW Sauber, avant de prendre la place de Robert Kubica, blessé au Canada, lors du Grand Prix des Etats-Unis 2007.

Une première course d’ailleurs réussie pour l’Allemand, qui terminait à une convaincante huitième place, ce qui lui permettait alors de devenir le plus jeune pilote de l’histoire à décrocher son premier point.

BMW Sauber allait ensuite libérer Vettel de son contrat afin qu’il puisse rejoindre Toro Rosso pour disputer les courses restantes de la saison 2007.

L’Allemand entrera dans l’histoire en remportant le Grand Prix d’Italie 2008 avec sa modeste monoplace, après une performance magistrale sur l’ensemble du weekend puisqu’il avait également obtenu la pole position la veille.

Mais ce ne fut pas facile pour Tost de faire venir le jeune Vettel en 2007, la politique de l’époque chez BMW Sauber n’ayant pas facilité les choses, et parce que certains membres de Toro Rosso doutaient de ses capacités de pilote.

"Sebastian est venu chez Toro Rosso parce que nous avions besoin d’un remplaçant pour Sébastien Bourdais. Mais il y a eu beaucoup de discussions au préalable. Tout le monde n’était pas convaincu par lui," a déclaré Tost.

"Je le voulais vraiment, c’était un super talent et dès le début, il me laissait une impression similaire à celle que j’avais eue de Michael Schumacher. Dieu merci, Dietrich Mateschitz (le copropriétaire de Red Bull) a tranché en sa faveur."

"Vous devez savoir que Sebastian, qui était auparavant pilote d’essais pour BMW, s’est retrouvé impliqué dans les jeux politiques qui se déroulaient là-bas. BMW et Mario Theissen (l’ancien directeur de BMW Sauber et de BMW Motorsport) voulaient le garder. D’autres personnes, qui travaillaient pour Sauber, non. Cela a déteint sur nos discussions."

La décision s’est bien sûr avérée être payante pour Toro Rosso. Et Tost de révéler que "la grande force" de Vettel était son habilité à "développer une certaine technique" et à l’utiliser à son avantage.

"Même s’il commettait quelques erreurs, ce qui doit être permis à un débutant, il était rapide et s’améliorait de course en course, son plus grand moment ayant été sa victoire à Monza en 2008, alors qu’il avait déjà décroché la pole position le jour précédent."

"C’est à ce moment-là que nous avons vu le grand potentiel que possédait Sebastian. L’une de ses grandes forces était qu’une fois qu’il avait trouvé une certaine technique avec la voiture, il la tournait méticuleusement à son avantage."

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos