Tost : AlphaTauri avait les yeux rivés sur Herta avant l’accord avec De Vries

"Avoir un pilote américain nous aurait fait avancer sur ce marché"

Recherche

Par Franck Drui

8 octobre 2022 - 04:49
Tost : AlphaTauri avait les yeux (...)

Le directeur de l’équipe AlphaTauri, Franz Tost, admet que Nyck de Vries n’était pas du tout pressenti pour un baquet en 2023 jusqu’à ce que la FIA décide de ne pas accorder de super licence à Colton Herta.

Herta était courtisé par Red Bull en remplacement de Pierre Gasly pour laisser le Français rejoindre Alpine, et Helmut Marko a confirmé que des accords étaient conclus tant que le Californien recevait une Super Licence de la FIA. Cependant, n’ayant pas réussi à marquer suffisamment de points en IndyCar au cours des quatre dernières saisons sur la base de la réglementation en vigueur, Herta a été privé d’un transfert en F1, ce qui a permis à de Vries d’avoir sa chance.

"Bien sûr, il y a eu des discussions avec Herta mais, comme il n’a pas de super licence, lorsque la FIA a déclaré qu’elle ne lui fournirait pas de super licence, il était clair qu’il n’était plus une option pour Scuderia AlphaTauri," explique Tost aujourd’hui à Suzuka.

"Cela aurait été bien du côté du marketing car avoir un pilote américain nous aurait fait avancer sur ce marché, car nous sommes l’ambassadeur n°1 de la marque AlphaTauri. Cela aurait été une bonne possibilité marketing, mais cela n’a pas fonctionné et nous avons cherché une autre option parce que Pierre voulait vraiment rejoindre Alpine. Pour son avenir c’était compréhensible et les discussions étaient déjà très avancées."

Tost insiste sur le fait que Red Bull a bien considéré ses pilotes juniors avant de décider de choisir un autre pilote extérieur à sa filière.

"Tous les jeunes pilotes Red Bull ont été pris en considération. Il y a Lawson, il y a Iwasa, il y a Hauger en Formule 2, puis Hadjar en Formule 3, mais ils manquent toujours d’expérience. Ils doivent faire encore un an ou deux dans leurs catégories, puis nous verrons ce que l’avenir nous réserve."

Alors que de Vries a été signé après des titres en Formule 2 et en Formule E au cours des trois dernières années, Tost admet que c’est son impressionnant remplacement à Monza pour Williams qui a joué un rôle majeur dans la décision de l’embaucher.

"Cela a eu une grande influence car cela a montré son potentiel. Il a fait une course fantastique, n’a commis aucune erreur, donc c’est devenu une décision facile après ça."

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos