Tost a ‘immédiatement su’ que Gasly se planterait chez Red Bull

Ricciardo, Gasly, Tsunoda, Lawson… quel pilote F1 l’a le plus impressionné

Par Alexandre C.

9 décembre 2023 - 13:07
Tost a ‘immédiatement su' que (...)

Franz Tost a dirigé pas moins de 17 pilotes lors de sa longue et riche carrière chez Toro Rosso/AlphaTauri, désormais achevée.

Si Max Verstappen et Sebastian Vettel font partie des deux pilotes l’ayant le plus impressionné, où se situent les autres petits prodiges de Red Bull que Franz Tost était chargé de faire grandir ?

Daniel Ricciardo tout d’abord : quelles seraient ses forces et ses faiblesses ?

« C’est un pilote doué » a commenté Franz Tost pour le podcast "Beyond the Grid".

« Ses grandes qualités sont plutôt d’ordre technique. »

« Je me souviens qu’il pilotait à l’époque contre Jean Eric-Vergne. Daniel a progressé parce qu’il travaillait aussi très dur sur le plan technique et sur la manière de régler la voiture. Daniel a un très bon feeling avec la voiture. Il vous donne un très bon retour d’information sur ce que fait la voiture. C’est pourquoi il a remporté huit courses. »

« À l’époque, il était parfois très proche de Max. »

Daniel Ricciardo, c’est aussi le pilote qui a détruit, à la surprise générale, Sebastian Vettel chez Red Bull en 2014. Comment Franz Tost l’explique-t-il avec le recul ?

« Oui, il a fait exploser Vettel parce que c’était la première année, si je me souviens bien, avec la nouvelle unité de puissance. Le style de conduite et le système de freinage n’étaient pas encore très développés à l’époque. Je pense que Sebastian a souffert un peu plus avec l’arrière jusqu’à ce qu’il maîtrise la situation. »

« Cela a pris un peu de temps parce qu’il y avait aussi beaucoup de défaillances de l’unité de puissance. Ils n’ont pas pu faire autant d’essais qu’ils auraient dû pour développer la confiance dans la voiture. Daniel, à l’époque, était plus jeune et il s’est repris en main plus rapidement. Il a été très performant. »

Daniel Ricciardo s’est ensuite perdu en cours de route chez Renault et McLaren ; comment Franz Tost l’a-t-il vu évoluer d’un regard plus extérieur ?

« En ce qui concerne la personne, il est bien sûr beaucoup plus mûr maintenant. Il est toujours très rapide. Je pense qu’il doit faire confiance à l’équipe et à la voiture. »

Gasly est arrivé trop tôt chez Red Bull Racing…

Mais Daniel Ricciardo comme Max Verstappen n’ont pas réussi à gagner une course chez Toro Rosso/AlphaTauri... Ce qu’a pu faire Pierre Gasly avec l’équipe, à Monza en 2020.

Comment Franz Tost jugerait-il l’actuel pilote Alpine ? Et comment expliquer son échec patent chez Red Bull en 2019 ?

« Oui, il s’est aussi très bien développé, je dois dire. Malheureusement, ils (Red Bull) l’ont enlevé de Toro Rosso après la première année chez nous. Trop tôt. J’ai dit immédiatement que cela ne fonctionnerait pas. Il n’était pas assez mûr pour aller là-bas. »

« Nous sommes une équipe qui forme de jeunes pilotes. Vous ne pouvez pas simplement dire ’oui, il a piloté une année chez Toro Rosso. Il doit maintenant venir chez nous pour réussir contre Max, pour marquer des points, pour finir deuxième, ou quoi que ce soit d’autre. Sur l’ordinateur, c’est peut-être une bonne idée et ça a l’air bien. Cela ne fonctionne pas en pratique. »

Alexander Albon et Daniil Kvyat ont eu le même destin que Pierre Gasly chez Red Bull Racing, l’équipe-mère : ne pas être à la hauteur. Les trois étaient-ils donc arrivés trop tôt ? Avec une ou deux saisons de plus chez Toro Rosso, leur destin aurait-il pu être différent ? Red Bull a-t-elle tout simplement mal géré la promotion de ces pilotes ?

« Ils ont pris les décisions parce qu’un pilote est parti. Par exemple, Vettel n’était pas attendu chez Ferrari en 2015. Kvyat est arrivé. Il y a aussi eu des situations où ils ont dû faire venir un autre pilote et bien sûr, à cause de la philosophie de Red Bull. Ils nous ont d’abord pris un pilote. Ils étaient dans une situation où ils devaient le faire, ou les autres pilotes qu’ils voulaient n’étaient pas libres, ou ils avaient un contrat. »

« Mais bien sûr, si vous voyez maintenant, Albon se débrouille très bien et Gasly est revenu chez nous, et maintenant il est chez Alpine. Après coup, il est toujours plus facile de critiquer quelque chose, mais quand ils ont pris la décision à l’époque, ce n’était pas non plus prévu de leur côté. C’était à cause du départ d’un pilote ou de quelque chose d’autre. »

Tsunoda n’est pas assez discipliné et travailleur pour Tost...

Quant à Yuki Tsunoda, où se situerait-il dans l’estime de Franz Tost ? Aussi haut que Pierre Gasly par exemple ?

« Yuki est, d’après sa vitesse naturelle, vraiment un excellent pilote, je dois le dire. Mais il doit devenir encore plus discipliné et travailler un peu plus dur. Il prend les choses un peu trop à la légère dans tous les domaines - le côté technique, la nutrition un peu, l’entraînement physique un peu. Il s’améliore de plus en plus dans tous les domaines, mais pour devenir un pilote de haut niveau, il doit faire plus d’efforts dans tous les domaines. »

Terminons ce tour de table par Liam Lawson : en 5 Grands Prix cette année, le Néo-Zélandais a-t-il montré qu’il méritait sa place en F1 selon Franz Tost ?

« Liam Lawson mérite un baquet en Formule 1. Il est monté dans la voiture à Zandvoort dans des circonstances très difficiles - conditions humides, conditions sèches. Il est sorti pour la première fois avec une voiture de Formule 1 équipée de pneus pluie. Ensuite, il a dû passer aux pneus intermédiaires, et il a tout géré sans commettre d’erreur. Un très, très bon travail. »

« Je dois aussi dire que Liam a gagné en maturité. Je pense que cette année au Japon l’a beaucoup aidé. Il a fait une course fantastique à Singapour, parce que ce n’est pas un circuit facile, ce qui signifie qu’il prend l’entraînement physique au sérieux, et c’est pourquoi il a marqué deux points. Il a terminé neuvième et il mérite à 100 % d’être en Formule 1. »

RB F1 Team - Visa Cash App

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos