Tony Brooks, le doyen des vainqueurs en F1, est décédé

Il était le dernier à avoir gagné dans les années 50

Recherche

Par Emmanuel Touzot

4 mai 2022 - 00:09
Tony Brooks, le doyen des vainqueurs en

La F1 a perdu l’un de ses meilleurs éléments à ne jamais avoir remporté de titre mondial, avec le décès à 90 ans de Tony Brooks. Le Britannique avait remporté six Grands Prix dans sa carrière et avait été vice-champion en 1959.

Il était le doyen des vainqueurs de Grands Prix, et était également le dernier pilote encore en vie à avoir triomphé dans les années 50. Brooks avait débuté en championnat du monde lors du Grand Prix de Grande-Bretagne 1956, dont il n’avait pas vu l’arrivée.

Engagé sur une Vanwall l’année suivante, il avait signé un podium à Monaco et une victoire à domicile, à Aintree. Cela lui avait permis de se classer cinquième du championnat des pilotes.

En 1958, il avait signé la pole position à Monaco mais n’avait pas vu l’arrivée. Dans une saison marquée par de nombreux pépins mécaniques, il parvint toutefois à remporter trois victoires, à Spa, sur le Nürburgring et à Monza.

En 1959, il lutta pour le titre mondial jusqu’en fin de saison, après s’être imposé en France et en Allemagne. Il avait rejoint Ferrari cette année-là et l’absence de la Scuderia en Angleterre l’obligea à rouler sur une Vanwall, moins performante que sa D246. Il termina finalement vice-champion du monde.

En 1960 et 1961, il revint piloter pour des constructeurs anglais, en l’occurrence Cooper, Vanwall et BRM, mais ne signa qu’un podium en deux ans. C’est par cette troisième place qu’il termina, fin 1961, sa carrière.

Il était le doyen des vainqueurs en F1, un titre qu’il laisse désormais à Jackie Stewart. L’Ecossais et Jacky Ickx sont les deux seuls pilotes encore en vie à avoir remporté un Grand Prix dans les années 60.

Info Formule 1

Photos

Vidéos