Todt : La F1 n’est pas ’une plateforme politique’ mais doit faire mieux

La FIA peine à placer le rôle de son championnat phare

Recherche

Par Emmanuel Touzot

5 décembre 2021 - 12:59
Todt : La F1 n'est pas 'une (...)

Lewis Hamilton et Sebastian Vettel ont exprimé leur inconfort à venir courir dans des pays comme le Qatar ou l’Arabie saoudite, où le manque de respect des Droits de l’Homme est souvent pointé du doigt. Des déclarations qui ne semblent pas convenir aux autorités de la F1.

"Le sport ne doit pas être utilisé comme plateforme politique. C’est absolument essentiel" a déclaré Jean Todt, le président de la FIA pour quelques jours encore.

Des propos qui vont plutôt à l’encontre de ceux de Stefano Domenicali, qui expliquait avant le Grand Prix du Qatar que la présence de la Formule 1 permettrait de faire évoluer ces pays. Les droits des femmes et de la communauté LGBTQ+ y sont parmi les plus en danger.

Si l’objectif est bien celui-ci, la F1 doit en effet prendre position et s’affirmer sur certains sujets de société. Or, elle a jusqu’ici laissé les pilotes en parler ou prendre des initiatives pour dénoncer les problèmes.

Donner aux gens "l’opportunité de parler"

Todt pense que la F1 peut être un levier pour provoquer des discussions, confirmant donc au passage que la discipline elle-même n’initiera pas les discussions en question.

"En allant dans certains pays où il y a des doutes sur la manière dont les choses se passent, nous donnons aux gens l’opportunité de parler, et je pense que nous donnons plus de visibilité à ces pays. Il y a une liberté totale pour ceux qui veulent parler ou se manifester, ils peuvent le faire."

L’ancien directeur de Ferrari estime que des progrès sont constatés dans le pays : "L’Arabie saoudite ne pouvait pas organiser d’événement international jusqu’en 2018 car les femmes étaient interdites de conduire. Des changements se produisent, mais nous ne devons pas nous impliquer dans les problèmes politiques."

Paradoxalement, Todt pense que la Formule 1 pourrait en faire davantage pour parler de ces problèmes : "Avant le départ de chaque Grand Prix, nous donnons aux pilotes un espace pour démontrer leur attention sur le problème, mais il faut évidemment faire davantage."

FIA

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos