Formule 1

Todt appelle à la prudence face à la politique en F1

Mais il soutient les pilotes qui veulent s’exprimer

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 juillet 2020 - 12:23
Todt appelle à la prudence face à la (...)

Les pilotes de F1 ont montré leur soutien de la lutte contre le racisme hier avant la course, en se regroupant devant un écrit "End Racism" en piste, et avec le port d’un T-shirt au même message. Lewis Hamilton avait pour sa part un T-shirt Black Lives Matter, et 14 des 20 pilotes se sont agenouillés.

Antonio Giovinazzi, Daniil Kvyat, Charles Leclerc, Kimi Räikkönen, Carlos Sainz, et Max Verstappen sont restés debout, ayant décidé de montrer leur soutien au mouvement de manière plus neutre.

"Je crois que ce qui compte, ce sont les faits et les comportements au quotidien, plutôt que des gestes formels qui peuvent être vus comme controversés dans certains pays" a écrit Charles Leclerc sur Twitter.

Max Verstappen avait jugé que chacun a "le droit de s’exprimer comme il le souhaite", mais le manager de la sélection néerlandaise de football, Ronald Koeman, a regretté que tous les pilotes ne se soient pas agenouillés.

"Je suis surpris que plusieurs pilotes n’aient pas mis un genou à terre" a déclaré le compatriote de Verstappen, à De Telegraaf. "En Angleterre, vous voyez tous les joueurs le faire avant un match. N’en ont-ils pas parlé avant ?"

Un geste incompris en Russie

La réalité est que les pilotes se sont laissés toute latitude à l’exprimer de la manière dont ils le voulaient, et le soutien est total en Russie pour Daniil Kvyat, qui est resté debout.

"Quand quelqu’un s’agenouille face à un autre, c’est en partie de la discrimination, et en partie de l’humiliation" a déclaré la championne olympique de patinage de vitesse, Svetlana Zhurova auprès de Sport-Express.

"Les Russes ont toujours été respectueux des personnes noires, nous avons toujours eu l’égalité. Nous ne comprenons pas ce sujet. Pour Kvyat, il est probable que ce qui se passait n’était pas clair."

Igor Ermilin, ancien conseiller des sports mécaniques auprès de Vladimir Poutine, soutien ce point de vue : "C’est un problème américain, laissez-les s’agenouiller s’ils le veulent. Mais ça ne devrait pas être un problème dans le sport."

Nikolai Valuev, un ancien boxeur professionnel russe, a déclaré à Match TV que les Russes "s’agenouillent devant notre drapeau, pour notre patrie, et possiblement pour nos parents. Mais je ne comprends pas ce geste contre le racisme."

"Je ne me considère pas raciste, pourquoi devrais-je m’agenouiller ? Cela peut être perçu comme une accusation. De ce que je comprends, Kvyat ne voulait pas être de ceux impliqués dans ce populisme politique."

L’ancien pilote russe, Vitaly Petrov, se montre plus réservé que ses compatriotes : "Je crois que chacun a le droit de s’exprimer. Et chacun peut le faire comme il veut. Vous pouvez faire en sorte que quelque chose se passe, mais pas critiquer ceux qui ne sont pas d’accord. On doit respecter les opinions des autres."

Pour le président de la FIA, Jean Todt, la F1 doit se montrer prudente face à son soutien des causes politisées : "Parfois, il y a une tendance à utiliser cela comme une arme, et nous devons faire attention. Mais j’admire ceux qui ont la conviction de faire tout ce qu’ils peuvent."

F1 - FOM - Liberty Media

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less