Formule 1

Titulaire en 2021 ? Les essais de Barcelone ont redonné l’amour de la F1 à Kubica

Le Polonais s’exprime sur la situation actuelle…

Recherche

Par A. Combralier

22 avril 2020 - 14:30
Titulaire en 2021 ? Les essais de (...)

La pandémie de coronavirus pourrait-elle rebattre les cartes sur le marché des transferts ? La question est en effet de savoir si les contrats arrivant à expiration à la fin de l’année 2020, seront automatiquement prolongés, comme la FIFA l’a demandé pour le football professionnel.

Robert Kubica, qui a perdu sa place de titulaire en F1, et qui est aujourd’hui pilote d’essais chez Alfa Romeo, garde ainsi dans le viseur la possibilité de faire son retour sur la grille l’an prochain.

« Il y a une possibilité » affirme-t-il ainsi. « Cela dépendra des équipes, au cas par cas, parce que je ne pense pas que vous puissiez imposer les mêmes solutions à des personnes qui n’étaient là que pour cette année. »

Ce qui est certain, c’est que Robert Kubica n’abandonne pas l’espoir de refaire son retour en tant que titulaire…

« En tant que pilote, je préfère faire la course plutôt que d’être remplaçant. Je vieillis chaque année. Ce que je dirai, c’est qu’après Barcelone, après les essais, j’ai repris beaucoup d’envie de courir en Formule 1, alors que cette envie s’était malheureusement un peu estompée l’année dernière. »

En effet, l’an dernier fut un vrai chemin de croix pour Robert Kubica chez Williams…

« Cette situation de coronavirus s’est produite à l’un des pires moments. J’aimerais conduire et montrer ce que je peux faire de mieux, car après l’année dernière, le tableau a été terni, mais j’ai vu à Barcelone que la situation est complètement différente. »

« Mais nous n’avons aucune influence sur ce point, alors nous attendons simplement. Il est très important de s’adapter à la nouvelle situation. »

Ce n’est cependant pas pour demain que Robert Kubica – comme tout autre pilote – pourra reconduire une F1…

« Un retour à la vie normale ne signifie certainement pas que tout sera à nouveau permis tout d’un coup » poursuit Robert Kubica.

« Je suppose que tout reviendra lentement, avec toutes les règles de sécurité, afin qu’il n’y ait pas d’effet boomerang. »

L’e-sport pourrait-il être un expédient salutaire pour faire patienter les pilotes et les fans ?

« Dans cette situation, c’est bien qu’il y ait ces jeux… Mais aucun simulateur ne sera à un niveau qui puisse remplacer les courses réelles. »

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less